Quelques suggestions de bandes dessinées à découvrir.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

Les Indes fourbes : Pablos, archicanaille et protofilou

Petit, Pablos n’a reçu qu’un seul conseil de son père : tu ne travailleras point. Voler, escroquer, mendier et mentir, ça oui, mais s’user les mains à besogner, jamais. Tâchant de rester fidèle à ce précepte familial, le jeune homme sans scrupule multipliera les embrouilles, depuis Ségovie jusque dans les Amériques, qu’on appelait jadis les Indes. Nous sommes au milieu du XVIIe siècle et plus d’un y cherche toujours l’Eldorado. Or, don Pablos sait parler, se travestir et embobiner les riches à l’ego démesuré… Le monde est à sa portée.

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DELCOURT

Extrait des Indes fourbes, d’Alain Ayroles et Juanjo Guarnido

Alain Ayroles, qui nous a donné De cape et de crocs et Garulfo, nous arrive en très grande forme avec cet album aux multiples rebondissements, inspiré d’un roman picaresque célèbre en Espagne, La vie de l’aventurier don Pablos de Ségovie, vagabond exemplaire et miroir des filous, paru en 1626. Une suite avait jadis été promise par l’auteur. Elle ne viendra que 400 ans plus tard, sous la plume d’un autre…

Afin de reprendre le flambeau avec panache, Ayroles use de nombreuses ellipses pour disséminer au fil des pages les indices sur le plan retors de don Pablo. Ses dialogues sont savoureux, son vocabulaire, raffiné. Et il n’hésite pas à livrer une virulente critique sociale de cette époque où seul l’homme blanc pouvait rêver de s’élever au-dessus de sa condition.

Au dessin, Juanjo Guarnido (l’illustrateur derrière Blacksad) réussit à nous impressionner une fois de plus avec ses visages expressifs, ses cases grouillantes de vie et ses décors très travaillés. La mise en couleurs, à l’aquarelle, est exemplaire.

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DELCOURT

Extrait des Indes fourbes, d’Alain Ayroles et Juanjo Guarnido

Bref, voilà un album qui ravit les yeux comme l’esprit. Espérons qu’après cette belle réussite, Ayroles et Guarnido poursuivront longtemps leur collaboration.

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DELCOURT

Les Indes fourbes, d’Alain Ayroles et Juanjo Guarnido

★★★★

Les Indes fourbes, d’Alain Ayroles et de Juanjo Guarnido, Éditions Delcourt, 160 pages.

La pitoune et la poutine : Jos Montferrand sur l’acide

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS POW POW

La pitoune et la poutine, d’Alexandre Fontaine Rousseau et Xavier Cadieux

« Les auteurs tiennent à demander pardon au vrai de vrai Jos Montferrand… Ce livre est une source négligeable d’informations historiques véritables. » C’est avec ces mots qu’Alexandre Fontaine Rousseau (au scénario) et Xavier Cadieux (au dessin) ouvrent leur album La pitoune et la poutine. Le ton est donné. Dans le délire créatif des deux bédéistes québécois, le grand Jos est un draveur de pitounes légendaire qui s’est transformé, avec les années, en soûlon de fond de chantier. Juché sur sa pitoune de voyage (un sept-pièces meublées), il part en quête du seul médicament capable de soulager ses lendemains de brosse difficiles : une poutine. La route sera houleuse depuis l’Outaouais jusqu’au berceau de la divine poutine (Drummondville ? Warwick ? On ne divulgâchera rien !).

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS POW POW

Extrait de La pitoune et la poutine, d’Alexandre Fontaine Rousseau et Xavier Cadieux

Impossible de ne pas rigoler à la lecture de cet album complètement déjanté où il est question — notamment ! – de draveurs hipsters à la barbe trop bien taillée, d’un castor qui parle et d’un certain feu manège de La Ronde.

★★★½

La pitoune et la poutine, d’Alexandre Fontaine Rousseau et Xavier Cadieux, Éditions Pow Pow, 176 pages.

Univers ! : cinq histoires de l’an 3000

IMAGE FOURNIE PAR DARGAUD

Univers !, d’Albert Monteys

Expédition spatio-temporelle, relations robotico-charnelles, peuplement extraterrestre et vie de couple à l’ère des voyages dans le temps… Dans Univers !, le bédéiste espagnol Albert Monteys décline les thèmes classiques de la science-fiction dans cinq courts récits d’une quarantaine de pages chacun. Loin des dates et des détails scientifiques qui assomment, ses histoires, ficelées avec efficacité, captivent. Mieux, elles sont empreintes d’humour et… d’humanité. Le dessin cartoonesque et très coloré ajoute au plaisir de cette lecture très distrayante, qui ravira même ceux que la science-fiction rebute.

IMAGE FOURNIE PAR DARGAUD

Extrait d’Univers !, d’Albert Monteys

★★★½

Univers !, d’Albert Monteys, Dargaud, 196 pages.

Le pouvoir et l’ivresse : bacchanales dans les Cantons-de-l’Est

IMAGE FOURNIE PAT GLÉNAT QUÉBEC

Le pouvoir et l’ivresse, de Simon Labelle

Dans un petit village des Cantons-de-l’Est nommé Thèbes, le propriétaire d’un vignoble dirige un culte de l’ivresse réservé aux femmes. Son nom : Dionysos. Ses origines obscures, le mystère qui entoure ses activités, son emprise sur les femmes de Thèbes : tout horripile Penthée, le maire de la ville, qui s’est donné pour mission de chasser l’intrus de la région. Mais Dionysos semble doté de pouvoirs que Penthée, aussi arrogant soit-il, ne peut vaincre… Le bédéiste montréalais Simon Labelle a choisi les Cantons-de-l’Est comme décor de son nouvel album, une adaptation moderne réussie des Bacchantes d’Euripide, où le fantastique se teinte de suspense. Le dessin balance entre réalisme pur et envolées graphiques où le mystère, comme le trait, s’épaissit. Le projet était ambitieux, le résultat final se lit d’une traite.

IMAGE FOURNIE PAT GLÉNAT QUÉBEC

Le pouvoir et l’ivresse, de Simon Labelle

★★★

Le pouvoir et l’ivresse, de Simon Labelle, Glénat Québec, 200 pages.

Autres sorties

L’espoir malgré tout

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DUPUIS

Spirou – L’espoir malgré tout (tome 2)

Le premier tome a été encensé par le critique ; le deuxième a été reçu en France avec beaucoup d’enthousiasme. Et avec raison. En dépeignant la vie de Spirou et de Fantasio au début de la Seconde Guerre, le bédéiste Émile Bravo nous offre un récit à la fois grave et touchant. Cette série, prévue en quatre volumes, s’annonce déjà comme un classique. 

Spirou – L’espoir malgré tout (tome 2), d’Émile Bravo, Éditions Dupuis, 90 pages.

La première 

IMAGE FOURNIE PAR ÉDITIONS MICHEL QUINTIN

La première – L’intégrale, de Velm

En 2014, la bédéiste lavalloise Velm a commencé à diffuser en ligne son webcomic intitulé La première. Depuis, trois albums de papier en ont été tirés. Les voici réunis en intégrale. Velm y aborde avec sensibilité la première peine d’amour, celle qu’on n’oublie jamais… 

La première – L’intégrale, de Velm, Éditions Michel Quintin, 376 pages.

La rumba du chat 

IMAGE FOURNIE PAR CASTERMAN

La rumba du chat, de Philippe Geluck

Le voici, le voilà : le 22e album du chat. Le félin vaguement philosophe et grand amateur d’humour absurde revient dans une forme (intellectuelle) exemplaire. Ce fin observateur des contradictions, aberrations et autres incongruités de l’existence ne prend pas une ride. Et c’est tant mieux. 

La rumba du chat, de Philippe Geluck, Casterman, 48 pages.