(Francfort, Allemagne) « Singulier Pluriel » (Singular Plurality) est le thème dévoilé hier par l’équipe Canada FBM2020 à la Foire du livre de Francfort, le plus important marché mondial de l’édition. Rappelons que le Canada est le pays invité d’honneur de l’évènement l’an prochain. 

Olivia Lévy Olivia Lévy
La Presse

En présence d’une importante délégation canadienne dont l’ambassadeur du Canada à Berlin, l’honorable Stéphane Dion, la sous-ministre du Patrimoine canadien, Hélène Laurendeau, ainsi que de nombreux éditeurs, auteurs et invités, le président de la Foire du livre de Francfort, Juergen Boos, a souligné à quel point le Canada est une société ouverte d’esprit. « Sa littérature reflète bien sa diversité, et grâce à cette invitation, on va découvrir de nouveaux talents. »

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE CANADA FBM 2020

L’animatrice Nam Kiwanuka, l’auteure Lisa Moore, l’auteure J.D. Kurtness, l’ambassadeur du Canada à Berlin, l’honorable Stéphane Dion, la présidente de Canada FBM2020 Caroline Fortin, le président de la Foire de Francfort Juergen Boos, la sous-ministre du Patrimoine canadien, Hélène Laurendeau, la chef de mission adjointe à l’ambassade du Canada à Berlin, Isabelle Poupart, l’auteur Christian Guay-Poliquin et la violoncelliste Cris Derksen

« “Singulier Pluriel”, une expression qui qualifie certes le milieu de l’édition au Canada, mais qui illustre aussi très bien la diversité de notre mosaïque culturelle, composée d’êtres uniques qui se rejoignent grâce à des valeurs communes, a déclaré Hélène Laurendeau. Notre pays est reconnu partout dans le monde pour ses écrivains, ses raconteurs et ses illustrateurs de grand talent. »

La Foire du livre de Francfort, c’est chaque année 7500 exposants provenant d’une centaine de pays, 285 000 visiteurs, 4000 activités et 10 000 journalistes accrédités qui se donnent rendez-vous à cet évènement où se négocient les plus importantes ventes de droits à l’international.

Célébrer la culture

Être invité d’honneur, qu’est-ce que ça veut dire ? C’est un pavillon central de 2500 mètres carrés où le Canada a carte blanche pour montrer au monde entier le meilleur de sa culture et de sa créativité.

Le Canada à l’honneur, c’est aussi des auteurs, artistes et illustrateurs invités, des lectures, des discussions et évènements culturels (musique, danse, cinéma) organisés aux quatre coins de l’Allemagne, pendant toute l’année 2020. C’est aussi 200 livres canadiens traduits en allemand, dont des œuvres de Catherine Mavrikakis, Élise Gravel, Nicolas Dickner et Lisa Moore.

Caroline Fortin, présidente du conseil d’administration de Canada FBM2020 et vice-présidente du Groupe Québec Amérique, est une habituée de la Foire du livre de Francfort. Elle explique que les discussions ont débuté il y a sept ans avec la direction de la Foire.

Les éditeurs de tout le Canada ont vraiment cru en ce projet. Être invité d’honneur, c’est extrêmement prestigieux pour le rayonnement de notre industrie, toutes disciplines artistiques confondues.

Caroline Fortin

L’industrie canadienne de l’édition comprend 260 éditeurs de langue anglaise et plus de 100 éditeurs de langue française répartis dans 10 provinces et 3 territoires, et plus de 8500 nouveaux titres par année. En 2018, la valeur de l’industrie canadienne de l’édition est évaluée à 2 milliards de dollars. « On travaille tous ensemble, on apprend beaucoup, ça crée des liens ! Les différences sont nos forces. On souhaite célébrer le marché anglophone, francophone et autochtone, car c’est ça, être “Singulier Pluriel” », a souligné Caroline Fortin.

Dans les mots des auteurs

La conférence de presse, très formelle, a pris une allure un peu plus festive lorsque la violoncelliste Cris Derksen est montée sur scène. Elle a interprété une de ses créations musicales sur la lecture des extraits de livres des auteurs Christian Guay-Poliquin, Lisa Moore et J.D. Kurtness, tous les trois présents. 

« Notre littérature est dans une grande effervescence. C’est formidable de pouvoir porter un éclairage nouveau sur notre littérature et d’être ici à Francfort. On représente le travail de tous nos pairs, on veut faire connaître notre monde littéraire, nos réflexions, notre manière de raconter, je suis enchanté », a expliqué l’auteur Christian Guay-Poliquin.

« Je suis de Terre-Neuve, je vis près de l’océan, dans la nature. Je pense que dans ma façon d’écrire, on sent que je suis imprégnée des paysages, ce qui est important pour moi, et ça fait partie de notre littérature d’évoquer la puissance des paysages », a confié l’auteure Lisa Moore.

La programmation officielle sera dévoilée au début de l’année 2020. « Pour ce qui est du pavillon central et de la programmation artistique, il n’y a pas de mode d’emploi, chaque pays fait ce qu’il veut. On travaille actuellement sur la programmation qui sera dévoilée plus tard », signale Caroline Fortin.

La cérémonie officielle où la Norvège, invitée d’honneur de la présente édition, passera le témoin au Canada aura lieu dimanche, dernier jour de la foire. Margaret Atwood y est attendue.