L’auteur André Jacques s’est vu décerner samedi le prix Saint-Pacôme du roman policier pour son polar Ces femmes aux yeux cernés, publié aux Éditions Druide.

Laila Maalouf Laila Maalouf
La Presse

La Société du roman policier de Saint-Pacôme récompense chaque année depuis 2001 le meilleur polar québécois. Le jury, présidé par Richard Migneault, dit avoir été séduit notamment par « les qualités littéraires de l’ouvrage, par la complexité de l’enquête et par la profondeur des personnages ».

André Jacques avait déjà obtenu le prix en 2016 pour son roman La bataille de Pavie.

Les deux autres finalistes cette année étaient François Lévesque pour Neiges rouges (Alire) et Johanne Seymour pour Rinzen : la beauté intérieure (Libre Expression).

Le tribunal de la rue Quirion de Guillaume Morrissette (Guy Saint-Jean Éditeur) et Terminal Grand Nord d’Isabelle Lafortune (XYZ) ont quant à eux remporté respectivement le prix Coup de cœur du public et le prix Jacques-Mayer du premier roman policier.