« Le 12 août, j’achète un livre québécois » est célébrée pour la sixième année consécutive par tous les libraires québécois.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Née en 2014 d’un mouvement spontané sur les réseaux sociaux (à l’initiative des auteurs Patrice Cazeault et Amélie Dubé), la journée du « douzou » est désormais inscrite au calendrier de la très grande majorité des librairies du Québec. Mieux, elle est soutenue par tout le milieu du livre, qui y a vu une façon d’augmenter les ventes de livres québécois.

De la coopérative des librairies indépendantes du Québec, qui regroupe plus d’une centaine de librairies, aux grandes chaînes comme Renaud Bray ou Archambault, toutes les vitrines mettent aujourd’hui en vedette des auteurs d’ici.

Plusieurs écrivains participeront d’ailleurs à des séances de dédicaces ou à des discussions.

Dans une librairie près de chez vous.

Consultez la page Facebook de l’évènement