Le Groupe Juste pour rire a annoncé jeudi qu’il avait procédé la veille à la mise à pied temporaire de « plus des trois quarts » de ses effectifs.

Jean Siag Jean Siag
La Presse

Ces mises à pied toucheraient autant les artistes que les employés permanents, temporaires et contractuels de l’entreprise. Un bien mauvais présage pour le festival qui doit démarrer le 15 juillet prochain.

« Devant une situation évoluant aussi rapidement et devenant de plus en plus critique pour notre industrie et notre entreprise, nous nous devions de prendre toutes les mesures nécessaires afin de stabiliser notre situation et assurer la pérennité de nos activités, a indiqué par communiqué le PDG du Groupe Juste pour rire Charles Décarie, qui n’a pas souhaité préciser le nombre exact d’employés mis à pied.

En attendant, le Groupe Juste pour rire (GJPR) continue d’alimenter sa chaîne d’humour francophone, Juste pour rire en continu, disponible sur YouTube, Facebook et Instagram.

« En propulsant la promotion d’artistes de l’industrie de l’humour et de leur contenu sur notre chaîne Juste pour rire en continu et avec ses centaines de milliers d’abonnés à travers le monde, cela nous permet d’offrir un contenu de qualité aux fans de l’humour, écrit Charles Décarie, mais surtout de soutenir notre industrie et nos humoristes québécois à un moment où la population en entier cherche des sources de réconfort. »

Le Festival Juste pour rire est pour l’instant toujours au calendrier cet été, a fait savoir l’attachée de presse du Groupe, Joëlle Mauffette. « On continue d’analyser la situation de près au jour le jour », a-t-elle précisé.