D’un festival de trois jours baptisé Le Grand Rire Bleue, doté d’un budget de 300 000 $, d’une trentaine d’employés et d’une affiche comptant une trentaine d’humoristes, la version moderne ComediHa ! Fest-Québec est passée à un événement aux statistiques stratosphériques. Vingt ans plus tard, c’est 12 jours d’activités, un budget de 15 millions de dollars, 1500 employés et 500 artistes.

Normand Provencher Normand Provencher
Le Soleil

« Vingt ans, qui aurait dit ça ? Je n’avais aucune idée qu’on irait aussi loin », lance d’entrée de jeu Sylvain Parent-Bédard, patron de ComediHa !, en s’assoyant à la terrasse du resto Il Teatro, place D’Youville. L’anniversaire est l’occasion de revisiter les grandes étapes du festival (qui se tient cette année du 7 au 18 août), mais également de jeter un regard vers l’avenir. Car son fondateur estime qu’il est possible de le faire grandir encore, sans le dénaturer, bien sûr.

« Je n’avais aucun objectif au départ. J’ai lancé le festival par passion pour l’humour et j’ai poursuivi par opportunité », explique M. Parent-Bédard, qui a toujours cru que faire rire était « un acte noble ». Il se souvient qu’à l’époque, Juste pour rire, à Montréal, regardait son nouveau-né de haut, estimant qu’il n’y avait pas de place pour deux festivals d’humour au Québec.

Grâce à un plan stratégique minutieux, ComediHa ! a fini par faire rire jaune son vis-à-vis montréalais. Le public l’a adopté massivement. Autre chiffre qui témoigne de l’engouement : de 12 000 spectateurs à l’origine, ce nombre est passé à plus d’un demi-million l’an dernier.

PHOTO ERICK LABBÉ, LE SOLEIL

Les Denis Drolet, Sylvain Parent-Bédard et Normand Brathwaite

Cette année, le festival célébrera ses 20 ans dans la rigolade, mais aussi en musique : Les Denis Drolet y rendront hommage à Plume Latraverse, La Compagnie créole transportera son bal masqué dans la capitale, Guylaine Tanguay tiendra une grande fête country, P-A Méthot s’offrira un party karaoké, 2Frères conviera le public autour de son feu de camp, le 50e anniversaire de Woodstock sera souligné et Gregory Charles animera une grande fête musicale, sur la place D’Youville. Fabien Cloutier, P-A Méthot et Phil Roy reprendront du service à l’animation de galas, tandis que Kev Adams, Pierre Hébert et Les Denis Drolet s’attaqueront au contrat pour la première fois. Normand Brathwaite a de son côté été choisi pour piloter la soirée 20e anniversaire, intitulée Bonne fête ComediHa !.

LOL :-), LA SÉRIE CARBURANT

Au fil des ans, ComediHa ! Fest-Québec — qui s’est aussi appelé un bon moment Le Grand Rire de Québec — a su diversifier son contenu et ses lieux de spectacles. Théâtre, cinéma, improvisation, musique, émissions de télé ont été conjugués sous le sceau de l’humour. De petites scènes ont poussé un peu partout au centre-ville, devant le Manège militaire, au parc de la Francophonie — une quinzaine de lieux de diffusion au total, ce qui confère à l’événement un côté intimiste apprécié du public.

Sylvain Parent-Bédard se dit particulièrement fier d’avoir propulsé son produit dérivé le plus populaire, l’émission LOL :-), dans les hautes sphères internationales. Avec les captations télé, il s’agit d’une de ses branches les plus rentables. Vendue dans 125 pays, cette série de microsketchs sans paroles rempile cette année pour sa 10e saison.

« Sur YouTube, on compte 150 000 abonnés. La moitié est en Asie. En Italie, les comédiens se font arrêter dans la rue pour signer des autographes. »

Sylvain Parent-Bédard, à propos du succès de sa série LOL :-)

DÉVELOPPEMENT EN RÉGION

Le festival a fait parler de lui en orchestrant la venue de grosses pointures de l’humour comme Jerry Seinfeld, Roberto Benigni et Whoopi Goldberg. L’idée de poursuivre l’expérience est toujours sur l’écran radar de Sylvain Parent-Bédard, même si sa priorité reste le développement du volet francophone. « Ce n’est pas exclu, tout dépend de la disponibilité, de l’agenda et des cachets demandés », dit-il, avançant les noms d’Adam Sandler, de Kevin Hart et d’Ellen DeGeneres.

Le festival entend aussi faire des petits en région, que ce soit en Gaspésie, à Rimouski, à Saguenay, à Sherbrooke ou à Trois-Rivières. Une annonce pour deux de ces endroits aura lieu « bientôt », indique-t-il.

Quand il voit plus loin, Sylvain Parent-Bédard voit aussi plus gros. Il imagine une branche de son festival qui ferait voyager l’humour à l’international grâce à un spectacle visuel à grand déploiement, dans le style du Cirque du Soleil. « Et pourquoi pas s’installer à Los Angeles, à Las Vegas ? »

ComediHa ! se tiendra dans une quinzaine de lieux au centre-ville de Québec, du 7 au 18 août.

— Avec Geneviève Bouchard, Le Soleil