Juste pour rire ne veut plus servir de réchauffé aux festivaliers sur son site extérieur. Les spectacles-événements sont au cœur du premier festival programmé par Patrick Rozon à titre de vice-président aux contenus francophones du Groupe. 

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

En lui confiant ce mandat, les nouveaux propriétaires de Juste pour rire lui ont demandé de dépoussiérer la marque. « Comment fait-on pour contemporanéiser Juste pour rire ? À mon avis, il fallait s’ouvrir aux communautés et être plus inclusif. Avant, c’était trop ‟francophone blanc” », remarque-t-il.

Le petit-cousin de Gilbert Rozon a eu ce flash en voyant les publics différents qui ont assisté aux spectacles HUMORISTES du monde, filmés pour Netflix l’an dernier à Montréal. « Même les salles où c’était en italien ou en espagnol étaient pleines. On n’allait jamais chercher ces gens-là avant. »

La majorité des spectacles ont donc été imaginés avec ce désir de mélanger les communautés. Dans la même création, plusieurs langues pourront être entendues. Le tandem Aba and Preach recevra des invités. Mado Lamothe aussi. Le festival Haïti en folie présentera également une brochette d’humoristes.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Patrick Rozon, vice-président aux contenus francophones du Groupe Juste pour rire

« Une grande première est que sur les 12 soirs de programmation extérieure, il y en a 10 qui sont des créations. Avant, nous n’en avions qu’une ou deux. »  — Patrick Rozon, vice-président aux contenus francophones du Groupe Juste pour rire

Parmi les spectacles uniques qui seront présentés à la place des Festivals, il y a un programme spécial « humour » de La fureur avec Élyse Marquis à l’animation, auquel participeront Rosalie Vaillancourt, Guillaume Lambert, Cathy Gauthier et Alex Perron.

De la radio publique à la scène, La (presque) 500e de La soirée est (encore) jeune occupera également la scène principale de la place des Festivals.

Une soirée folklore en chansons et en humour sera aussi présentée, avec Les Denis Drolet, Yves Lambert, Kevin Raphaël, Simon Boulerice, etc., tandis que le gala Juste pour ados sera de retour.

Viser les niches

Patrick Rozon a décidé de ne plus miser sur l’humoriste de l’heure qui va « attirer 15 000 personnes à la place des Festivals ».

« Avant, on faisait du mainstream. Maintenant, on y va par niches. On va chercher des clientèles spécifiques en bâtissant un show pour elles. » — Patrick Rozon

Le 18 juillet, cet ancien enseignant et père de famille rendra hommage au travail des 450 000 enseignants du Québec en leur offrant de nombreux rabais. Le spectacle principal sur la grande scène, La pédago, est d’ailleurs créé spécialement pour eux.

Le vice-président aux contenus francophones mise aussi sur des éléments participatifs pour sa programmation extérieure. Par exemple, dans la Cabane à blagues, quatre spectateurs écouteront un humoriste pendant deux minutes. À la Table, les spectateurs passeront sous une immense table pour entendre, en catimini, des conversations.

« Je veux que le festivalier reste longtemps [sur le site]. Chaque zone a donc des éléments participatifs. Tu pourras apprendre à faire un podcast. Ou, pour les enfants, il y a des cours de stand-up. Et tous mes animateurs parlent différentes langues », affirme Patrick Rozon.

Plus d’un millier d’artistes

Le nombre d’artistes qui participent au plus grand festival d’humour au monde fait plaisir au vice-président. « Après une crise où tu as senti que tout le monde t’avait craché dessus et que les gens t’ont dit que tu allais mourir, ça fait du bien de voir que 1300 artistes ont embarqué. »

« Cet été, on a des artistes qui n’étaient pas venus à Juste pour rire depuis 10 ans. Parce qu’ils boudaient, parce que ça ne leur seyait plus, ce n’était plus quelque chose d’intéressant pour eux… Le vent de changement leur plaît », conclut Patrick Rozon.

Le festival Juste pour rire se déroulera du 10 au 28 juillet.