Pour mes amis qui n'avaient jamais entendu les chansons de Japandrois, de les apprivoiser en spectacle n'était pas une bonne introduction.

Émilie Côté LA PRESSE

Il est vrai que le son n'était pas parfait, puisque la guitare et la batterie enterraient les voix souvent fausses. Mais quelle énergie sur scène.  Japandroids n'est qu'un duo, mais David Prowse et Brian Sting donnent tout ce qu'ils ont et habitent complètement la scène.

Les Vancouverois rendent hommage au côté brut et à la fougue du rock garage sale.

Mais il vaut mieux goûter pour une première fois aux chansons de l'album Post-nothing sur disque plutôt qu'en spectacle.