Source ID:; App Source:

Cabaret des maudits français: sexe, délire et méchancetés

Jérémy Demay a animé cette soirée en demi-teinte.... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Jérémy Demay a animé cette soirée en demi-teinte.

Photo Bernard Brault, La Presse

C'est un Cabaret des maudits français en demi-teinte qui a lancé le Zoofest 2012, hier soir au Monument-National, l'humoriste français Kheiron et l'invité-surprise Mike Ward sortant toutefois du lot.

Assez déchaîné, comme toujours, l'animateur Jérémy Demay a débuté en allant serrer un spectateur de la salle dans ses bras. Dynamique, il a présenté un numéro plutôt moyen sur une «Journée de marde», avant de délirer sur «Google est une femme française et Yahoo un homosexuel». Beaucoup mieux.

Trois invités, deux Français et un Belge, prévus au programme, manquaient: Willy Rovelli, Tony St-Laurent et Walter. L'un est hospitalisé et deux ont manqué leur avion, semble-t-il. Ça commençait bien!

Première invitée donc, l'humoriste française La Bajon («et non pas l'abat-jour», a-t-elle prévenu) a parlé des différences entre les gars et les filles. Les habitudes des hommes, par exemple. «La main dans le caleçon c'est un anti-stress? Vous faites tourner les boules?» ou bien «L'érection des hommes le matin sert à quoi, à vous diriger? Tiens le nord c'est par là!»

Selon La Bajon, pour plaire aux femmes, il faut appliquer la règle «sujet, verbe, compliment». Ouep...

Un maudit Français

Autre comique de l'Hexagone, Alex Barbe a personnifié un Français arrogant et fendant, se moquant de La Bajon dès son entrée sur scène avant de s'en prendre aux «vieux» et aux «tapettes». Avec un humour parfois absurde, il a fait un peu plus rire que La Bajon mais ses grossièretés et ses calembours vaseux tombaient un peu à plat. Ensuite, Candiie, humoriste «mi-eurasienne mi-yougoslave» a dit que son chignon sur le côté, « ce n'est pas un chignon, c'est une bosse car un jour j'ai réclamé à manger à mes parents! Mon père ne nous faisait jamais les gros yeux. Ils étaient bridés!»

Mike Ward a rehaussé le niveau de bruit de la salle avec ses habituelles blagues méchantes et son délire verbal long et sale comme un pipeline albertain...

Commençant par dire que dès les deux derniers mois de grossesse de la mère de Jérémy Demay, ses pieds dépassaient!

Il s'est moqué ensuite de l'émission Les lionnes. «C'est pas des lionnes, c'est des vaches!» Avant de planter Grégory Charles, «c'est pas un humoriste c'est un autiste! La seule chose de drôle chez lui, c'est son sourcil. Les deux ont fusionné. On dirait qu'il a une chenille dans la face.»

Sur la crise sociale au Québec, il a proposé aux étudiants de faire du bénévolat. «Tu peux pas haïr, même Claude Poirier, quelqu'un qui va nettoyer nos vieux et nos parcs!»

Dernier invité de la soirée, Kheiron, un autre gaulois mais originaire de la Perse celui-là, faisait une première apparition sur scène au Québec. Un humoriste qui entre directement en contact avec le public, toutes lumières éclairées. Intéressant. Ça part dans tous les sens. Et de façon éclairée justement. Il faudra en voir un peu plus pour se faire une idée. Ça tombe bien, il sera du 9 au 13 juillet aux Katacombes.

__________________________________________________________________________

Le Cabaret des maudits français. Jusqu'au 13 juillet. Au Monument-National.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer