Le spectacle Controlled Danger sera présenté pour la première fois au Canada, à Montréal (au Centre Bell, le 28 juillet). Il s'agit d'une soirée musicale et humoristique qui réunit deux grands artistes, Dave Chappelle et John Mayer. Le spectacle est divisé en trois parties: Mayer interprète des chansons, Chappelle fait du stand-up, puis les deux artistes partagent la scène en racontant des histoires, en improvisant et en chantant. Voici des nouvelles récentes de Dave Chappelle, l'un des humoristes les plus populaires aux États-Unis.

Véronique Lauzon LA PRESSE

SPECTACLE SANS CELLULAIRES

Depuis quelques semaines, Dave Chappelle interdit les cellulaires dans ses spectacles. Les spectateurs doivent déposer leur téléphone dans des casiers avant d'entrer dans la salle. Le but est d'empêcher les amateurs d'humour de filmer des extraits du spectacle et que ceux-ci se retrouvent sur les réseaux sociaux. À Montréal, Just for Laughs a averti que Controlled Danger serait aussi sans cellulaires. Les spectateurs sont invités à laisser leurs appareils électroniques à la maison ou dans leur voiture, s'ils ne veulent pas devoir les déposer dans un casier pendant le spectacle.

AU CINÉMA

L'humoriste jouera dans le remake de A Star Is Born, premier long-métrage de Bradley Cooper à titre de réalisateur et coscénariste. Ce classique du cinéma américain avait d'abord été créé en 1954 avec Judy Garland, puis en 1976 avec Barbra Streisand. Cette fois, il mettra aussi en vedette Lady Gaga et Bradley Cooper. Habitué du grand écran, Dave Chappelle a notamment joué dans Half Baked, The Nutty Professor et Screwed.

CONTROVERSE #METOO

Dans un spectacle spécial d'une heure sur Netflix, Dave Chappelle a fait plusieurs blagues sur le mouvement #metoo, entre autres en défendant son confrère Louis C.K. et en traitant une de ses présumées victimes d'« esprit fragile ». En janvier, de nombreux journaux ont écrit sur le sujet et des internautes ont réagi sur les réseaux sociaux. Finalement, au début de juillet, Dave Chappelle a confié ne pas regretter les blagues qui ont semé cette controverse lors d'une entrevue au PBS NewsHour. Il explique notamment que le rôle d'un humoriste est de déstabiliser : « Je ne pense pas que les gens paient pour un gars qui parlera avec précision et précaution. » Il ajoute : « [En tant que consommateur], je ne suis pas obligé d'être d'accord avec toutes les oeuvres que je vois, mais elles m'aident à comprendre ce que je ressens à propos de situations ou de sujets. »

DONALD TRUMP

Lors des dernières élections américaines, Dave Chappelle avait animé un épisode de Saturday Night Live où, dans un monologue, il disait avec ironie que les Américains devraient donner une chance à Donald Trump comme président. Il a ensuite expliqué entre autres à The Late Show With Stephen Colbert qu'il s'agissait, bien entendu, de blagues et qu'il n'avait jamais souhaité que cet homme soit élu. « Je ne crois pas que nous ayons autant entendu parler d'éthique de nos vies, a-t-il dit en août 2017. Au moins, je crois qu'il fera de nous de meilleurs électeurs, plus informés. Nous allons travailler là-dessus. C'est un homme polarisant. Il est comme un mauvais DJ dans un beau party. » Trump reste un sujet en or pour Chappelle.