Les Arts de la rue, le volet extérieur gratuit du Festival Juste pour rire, quitte cette année les rues étroites du Quartier latin pour se déverser sur la place des Festivals. Ce déménagement permet de présenter davantage de spectacles à déploiement. Voici quelques suggestions puisées dans la vaste programmation, au-delà des traditionnels Grand Charivari, Défilé des jumeaux et Battle en rue.

Stéphanie Brody, collabortion spéciale LA PRESSE

Bollywood à Montréal

L'extravagance de Bollywood vient périodiquement envahir la Scène Loto-Québec, grâce au spectacle Les Étoiles de Bollywwod de la compagnie Shiamak Davar International. Magnat de la danse bollywoodienne, Shiamak Davar possède un réseau d'écoles de danse en Inde, au Canada et en Australie, produit des vidéos jazzercise à l'indienne, chorégraphie pour l'industrie du cinéma de Bollywood, se fait philanthrope auprès des enfants handicapés et est chanteur, danseur, star et ami de Sting à ses heures. Son style: un étonnant mélange de Bollywood, de danse urbaine, de danse contemporaine et de kitsch.

Labyrinthe zen

Besoin d'un petit répit, loin de la foule? Vous pourrez trouver refuge dans le luminarium conçu par les Britanniques Architects of Air. Cet immense labyrinthe gonflable, fait de PVC coloré et translucide, relève de l'expérience sensorielle quasi intra-utérine. Architecture arrondie et invitante, elle tient en 1000 m2 de tunnels et des alcôves parfaits pour s'avachir. On dit même que certains visiteurs s'y endorment... Juste regarder la vidéo promotionnelle sur le site de la compagnie (www.architects-of-air.com/the-experience.html) rend déjà plus zen. On est loin du malingre château gonflable des marchés aux puces!

Le Grand Bisou

Si Le Grand Bisou, imaginé par Danielle Roy et Luc Petit, réunit sur scène l'ensemble des artistes du volet Les Arts de la rue, il ne s'agirait ni d'un showcase, ni d'un collage, mais plutôt d'un spectacle tout neuf, conçu à partir de morceaux choisis des autres spectacles de la programmation. La prémisse: l'histoire d'amour entre Victor, la mascotte du Festival Juste pour rire, et sa douce Rose de Nantes. Intrigant...

Les Arts de la rue, place des Festivals et alentours. Info et détails: montreal.hahaha.com/fr/arts-de-la-rue/liste-des-evenements

Danser avec une auto

Prêchons un instant pour la danse contemporaine... La compagnie montréalaise Human Playground participe pour la première fois au Festival Juste pour rire et y installe son incontournable Auto-fiction. Si vous aimez la danse et que votre chum est le parfait «gars de char», ce quatuor pour trois danseurs, Milan Gervais, Andrew Turner, Christine Joy Ritter et une voiture est pour vous! Ici, l'automobile est à fois scène, partenaire de danse et objet de réflexion.

Hommes d'affaires au septième ciel

Le Voalá Project, venu d'Espagne, fait voler des grappes humaines et de bien étranges ovnis au-dessus des foules ébahies, à l'aide de cordes, de tissus et de sangles. Présenté dans le cadre de la série Les Arts volants, ce conte urbain propulse vers les cieux quatre hommes d'affaires harassés et perdus. Autre compagnie qui flotte entre ciel et terre: le Theater Tol de Belgique, qui présente Corazon de Angeles, dont la portion la plus spectaculaire est sa volée de cloches humaines.