(Washington) C’est en chantant que la reine de la musique country américaine Dolly Parton a reçu mardi une dose du vaccin anti-COVID-19 de Moderna, en revisitant une version adaptée de son tube Jolene.

Agence France-Presse

« Vaccin, vaccin, vaccin, je vous en supplie, n’hésitez pas. Vaccin, vaccin, vaccin, car quand vous serez morts, il sera trop tard », entonne-t-elle de sa voix si reconnaissable.

Dans cette courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux, l’artiste native du Tennessee se met en scène, recevant une dose du vaccin de Moderna dont elle a en partie financé le développement.

« Je suis assez vieille pour recevoir le vaccin et je suis assez intelligente pour le prendre. […] Vous devriez sortir et le prendre aussi », lance celle qui a soufflé le 19 janvier ses 75 bougies, avant de mettre son masque et qu’un médecin lui injecte le vaccin de Moderna.

Une piqûre à laquelle la chanteuse country n’est pas étrangère : habituée à contribuer à de nombreuses causes et œuvres caritatives, Dolly Parton a fait don d’un million de dollars à la recherche de Moderna contre la COVID-19, contribuant à développer ce vaccin.