Ciblé par les internautes dans la foulée de la diffusion du documentaire Framing Britney Spears, le chanteur Justin Timberlake a présenté vendredi ses excuses à Britney Spears et Janet Jackson pour avoir contribué à la misogynie et au racisme qui les a accablés ces dernières années.

Publié le 12 févr. 2021
Simon Chabot
Simon Chabot La Presse

« J’ai vu les messages, commentaires, tags et préoccupations et j’aimerais répondre, a écrit Justin Timberlake sur son compte Instagram. Je suis profondément désolé pour toutes les fois où mon comportement a contribué au problème, où j’ai pris la parole inadéquatement ou pas pour défendre ce qui devait l’être. Je comprends que je n’en ai pas fait assez à ces occasions et à plein d’autres et que j’ai bénéficié d’un système qui encourage la misogynie et le racisme. »

Parce qu’il dit tenir à elles et les respecter, Justin Timberlake présente donc ses excuses à Britney Spears et Janet Jackson.

PHOTO CHRIS PIZZELLO, ASSOCIATED PRESS

Des admirateurs de Britney Spears réclament haut et fort la fin de la mise en tutelle de la chanteuse.

Le film Framing Britney Spears, produit par le New York Times, se penche la mise en tutelle depuis 2008 de la chanteuse aujourd’hui âgée de 39 ans. Depuis son lancement, des milliers d’internautes ont accusé Justin Timberlake d’avoir contribué à la descente aux enfers de la chanteuse avec qui il a entamé une relation quand elle avait 17 ans. Dans la foulée de leur rupture en 2002, Justin Timberlake avait notamment laissé entendre que Britney Spears l’avait trompé.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup ont aussi rappelé ces derniers jours que Justin Timberlake s’en était selon eux drôlement bien sorti quand, en plein spectacle du Super Bowl en 2004, il avait arraché le soutien-gorge de Janet Jackson, dévoilant ainsi l’un de ses seins. Les médias américains s’en étaient alors pris avec fougue à la chanteuse, criant au scandale, mais avaient pour la plupart épargné Justin Timberlake.

« L’industrie est biaisée, reconnaît aujourd’hui Justin Timberlake. Elle favorise le succès des hommes, les hommes blancs en particulier. Comme homme en position privilégiée, je dois le dénoncer. À cause de mon ignorance, je n’en ai pas été conscient pendant longtemps… »

Justin Timberlake promet enfin de ne pas s’en tenir à de simples excuses. « Je peux faire mieux et je vais faire mieux. »