(Los Angeles) Le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont porté plainte jeudi à Los Angeles contre un ou plusieurs paparazzis qu’ils accusent d’avoir photographié à leur insu leur jeune fils Archie dans leur jardin, a appris l’AFP auprès de leur avocat.

Agence France-Presse

« Le couple a récemment appris que quelqu’un propose à la vente des photos de leur fils de 14 mois, Archie, affirmant fallacieusement les avoir prises lors d’une “récente” sortie publique “à Malibu” », explique la plainte pour « atteinte à la vie privée ».

« Mais Archie n’a pas été en public, encore moins à Malibu, depuis que la famille est arrivée » en Californie, poursuivent Harry et Meghan, pour qui les clichés ont en réalité été pris durant des « activités dans le jardin de leur résidence », à leur insu.

La plainte, qui vise des individus non identifiés, s’appuie sur une loi californienne qui interdit de prendre des images de quiconque à son domicile, même depuis l’extérieur de la propriété.

« Aucun drone, hélicoptère ou téléobjectif ne remet ce droit en cause. Le duc et la duchesse de Sussex déposent cette plainte pour protéger le droit à l’intimité de leur jeune fils […] et pour découvrir et stopper ceux qui cherchent à profiter de ces actes illicites », déclare l’avocat du couple princier, Michael J. Kump, dans un communiqué.

Harry et Meghan, qui ont officiellement cessé d’être des membres actifs de la famille royale en avril dernier, se sont établis dans la région de Los Angeles, ville dont est originaire la jeune femme. Selon des médias spécialisés, ils occuperaient un logement dans un complexe huppé de Beverly Hills.

La plainte décrit un quotidien sous surveillance constante de paparazzis à l’affût, qui n’hésitent pas à survoler le domicile d’Harry et Meghan à l’aide d’hélicoptères ou à percer des trous dans les grillages.

Le couple dit s’attendre à être suivi à la trace lors de ses sorties en public. Ils estiment dans leur plainte que « certains paparazzis et leurs commanditaires ont franchi la ligne rouge ».

Le prince Harry, 35 ans, a dénoncé à de multiples reprises la pression des médias sur son couple et en a fait la raison principale de sa mise en retrait de la famille royale.

« J’ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes », avait-il confié à l’automne dernier, parlant de Diana, qui est morte le 31 août 1997 dans un accident de voiture à Paris, poursuivie par des paparazzis à moto.