(Londres) La créatrice de Harry Potter, J. K. Rowling, a annoncé jeudi un don important pour combattre la sclérose en plaques, dans une clinique qui porte le nom de sa mère.

Associated Press

Le don de 18,8 millions US permettra de donner plus d’ampleur au centre de recherche associé à l’Université d’Édimbourg, en Écosse. La mère de l’écrivaine souffrait de sclérose en plaques et est morte à l’âge de 45 ans.

Mme Rowling y était allée d’une première contribution en 2010 pour fonder la clinique Anne Rowling à l’université.

L’auteure a dit être encouragée par les progrès réalisés et fière de voir que la clinique ne procède pas uniquement à des recherches importantes, mais offre aussi « une aide concrète et pratique sur le terrain aux gens atteints de sclérose en plaques ».

Les livres Harry Potter ont connu un succès mondial.