(New York) Célébrité précoce, dépression et consommation de drogues dures : le chanteur canadien Justin Bieber s’est confié dans une longue publication sur Instagram, revenant sur un cercle vicieux l’ayant transformé en « personne la plus ridiculisée, jugée et détestée au monde ».  

Agence France-Presse

« Tout le monde a tout fait pour moi, de telle sorte que je n’ai même jamais appris les principes fondamentaux de la responsabilité », a affirmé la star de 25 ans, en disant qu’à 18 ans, il n’avait « aucune compétence dans le monde réel » malgré « des millions de dollars et l’accès à ce qu’(il) voulait ».

CAPTURE D’ÉCRAN TIRÉE D’INSTAGRAM

« Irrité, irrespectueux envers les femmes, et en colère », Justin Bieber, raconte à l’époque s’être « éloigné de tous ceux » qui l’aimaient. « Je me suis caché derrière l’ombre d’une personne que j’étais devenu », a-t-il écrit lundi, dans un message « venu du cœur ».

En 2017, il avait interrompu sa tournée, expliquant vouloir se retrouver psychologiquement.

La même année, la Chine avait déclaré que l’artiste n’était pas le bienvenu dans le pays en raison de son « mauvais comportement », disant qu’il devrait grandir s’il voulait revenir.  

Mais heureusement, « Dieu m’a offert des gens extraordinaires qui m’aiment pour qui je suis » a poursuivi le chanteur, remerciant sa femme, Hailey Baldwin et ses amis de l’avoir aidé à reprendre sa vie en main.  

PHOTO MARIO ANZUONI, ARCHIVES REUTERS

Hailey Baldwin

Début avril, il avait révélé être suivi psychologiquement via une image sur Instagram.

« Tout ça pour dire que même quand les chances sont contre vous, continuez à vous battre. »