Hillsong Church attire les foules, et les vedettes populaires, dans ses rassemblements. Ses chansons sont en tête des palmarès et ses émissions de télé sont diffusées dans 180 pays.

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

Vous vous souvenez de l’époque où Justin Bieber faisait la manchette semaine après semaine ? Il avait notamment uriné dans une cuisine de restaurant, il avait frappé un fan au visage et il avait été arrêté pour conduite en état d’ivresse et sous l’effet de la drogue. Dans un éclair de lucidité, il a sonné à la porte de l’Église Hillsong pour remettre de l’ordre dans sa vie.

C’est le pasteur Carl Lentz qui a répondu. Une star de la trempe de Bieber chez les chrétiens. Pendant près de deux mois, la vedette de la pop a vécu dans la demeure new-yorkaise du prince de l’Église. Au magazine GQ, le pasteur a expliqué qu’à un certain moment, son nouveau colocataire a demandé à être baptisé, là et maintenant.

Il était 2 h du matin. Ils se sont rendus dans la luxueuse salle de bains du joueur de basketball Tyson Chandler, un autre membre de Hillsong Church, et Buckaroo – le surnom que donne le pasteur Carl Lentz à Bieber – a été baptisé.

« Les gens nous disent que nous prenons soin des célébrités. Et je dis : oui, nous le faisons. Les célébrités méritent d’avoir une relation avec Dieu et un endroit où prier. »

Y a-t-il tant de célébrités qui fréquentent Hillsong Church ? Hum, oui. Entre autres Bono, Selena Gomez, les Kardashian, Jay-Z, Nick Jonas, Hailey Bieber, Chris Pratt, Kevin Durant, les Schwarzenegger et Lauren Daigle.

La musique, la clé du succès

En 1983, Brian et Bobbie Houston réalisent leur rêve en ouvrant leur première église locale, près de Sydney, en Australie. Un de leurs souhaits est de créer leur propre musique de référence. « Je voulais une Église qui compose des chansons qui influenceraient la manière dont les gens pratiquent », a déjà dit le pasteur principal de l’Église Hillsong.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM DE BRIAN HOUSTON

Brian Houston en compagnie de Patrick Patty Mills, basketteur australien jouant pour les Spurs de San Antonio dans la NBA

Aujourd’hui, ce sont leurs compositions musicales qui leur ont permis de devenir une importante Église chrétienne évangélique dans le monde. Selon eux, 130 000 personnes fréquentent leurs lieux de culte chaque semaine dans une vingtaine de pays. Au Canada, il y en a trois – deux à Toronto et un à Ottawa.

Les groupes Hillsong Worship, Hillsong United et Hillsong Young and Free atteignent fréquemment le sommet des palmarès musicaux, gagnent des prix et attirent les foules.

Hillsong Young and Free vient tout juste de boucler une tournée canadienne qui est passée par Montréal.

Justin Bieber a d’ailleurs repris une de leurs chansons, Sinking Deep, dans une vidéo publiée sur Instagram en 2017.

Selena Gomez aussi aime beaucoup les groupes de Hillsong. « Je suis passionnée par tout ce qu’ils font », a-t-elle déjà dit. Elle a d’ailleurs participé à un des concerts de Young and Free à Los Angeles, où elle a chanté sa propre chanson chrétienne, Nobody, dont une vidéo amateur a été vue près de deux millions de fois.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM DE CARL LENTZ

Le pasteur Lentz en compagnie de l’icône du rap Jay-Z et du joueur étoile des Warriors de Golden State dans la NBA Kevin Durant

Lauren Daigle, chanteuse très populaire en ce moment et régulièrement comparée à Adele, a déjà tourné avec le groupe Hillsong United et chante dans les conférences de Hillsong Church.

Une image de marque étudiée

Pour Corina Boland, directrice des marques et innovation chez Sid Lee, il est évident que le branding de Hillsong Church est calculé et « inspiré par l’industrie musicale ». Son public cible semble d’ailleurs être les jeunes : « Ils savent comment les intéresser, créer un engagement émotionnel et les garder longtemps sur leur site web », dit-elle.

D’après cette experte en marques, les jeunes aiment consommer des produits de qualité et Hillsong l’a très bien compris : « Ils partagent beaucoup de contenus sur Twitter et Instagram et, par la qualité de leurs vidéos et de leurs photos, c’est clair qu’ils engagent des professionnels », avance Corina Boland.

Des critiques

Parmi les critiques qu’essuie cette organisation, il y a celles qui concernent l’utilisation qu’elle fait de l’argent qu’elle amasse. 

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM D’HAILEY BIEBER

Le pasteur Carl Lentz avec des membres de la famille Kardashian et Hailey Bieber

Brian Houston admet lui-même qu’il n’a pas aidé la cause lorsqu’il a publié, en 1999, le livre You Need More Money (« Il vous faut plus d’argent »). « Nos détracteurs ont pris le titre au pied de la lettre et nous ont catalogués comme des “prédicateurs de la prospérité” », a-t-il écrit dans son livre Vis, aime et deviens.

Le père de Brian Houston, un pasteur qui était très connu en Australie, a par ailleurs admis avoir agressé de jeunes garçons. La manière dont l’Église Hillsong a réagi à ce scandale de pédophilie a déplu à plusieurs, qui trouvaient qu’il y avait eu un manque de compassion envers les victimes.

La position de l’Église Hillsong sur l’homosexualité laisse aussi certaines personnes dubitatives. Même si elle se dit ouverte aux LGBTQ+, elle a été au centre d’une polémique lorsque deux chefs de chœur de la chorale new-yorkaise, Reed Kelly et Josh Candfield, ont perdu leur poste après que leur relation conjugale eut été révélée dans les médias.

À ce propos, Brian Houston a écrit sur son blogue : « Si tu es homosexuel, est-ce que tu es bienvenu à Hillsong Church ? Bien sûr ! […] Mais – et je suis conscient que c’est là que ça devient vexant – peux-tu jouer un rôle de leader actif ? Non. »

Bref, même si la maison Hillsong est grande ouverte à tous, des placards semblent encore fermés.