Source ID:bb64037bb2153ef69afbf8ebf157c6ca; App Source:StoryBuilder

Kim Kardashian fait tourner les têtes

Le couturier Thierry Mugler
et la femme d'affaires Kim... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Le couturier Thierry Mugler
et la femme d'affaires Kim Kardashian West

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

L'heure était à la haute couture, au prêt-à-porter et au vedettariat, hier soir, au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), à l'occasion du lancement de l'exposition consacrée au couturier de renom Thierry Mugler. Plusieurs grands noms ont foulé le tapis rouge du musée, mais c'est le clou du spectacle, Kim Kardashian West, qui a fait de ce pré-vernissage un événement prestigieux.

Son passage sur le tapis rouge n'a duré qu'un court instant, quelques minutes seulement. Mais la femme d'affaires et personnalité publique Kim Kardashian West a fait tourner toutes les têtes lorsqu'elle a fait son apparition dans l'entrée principale du Musée. 

Vêtue d'une robe diaphane aux tons roses et dorés, qui suggérait une inspiration gréco-romaine, la vedette des réseaux sociaux a créé une ferveur subite par sa seule présence au MBAM, au bras du grand couturier Thierry Mugler. Souriante lors d'un échange avec le créateur, elle a ensuite pris la pose comme elle l'a fait des centaines de fois, et tout le monde avait les yeux - et les objectifs - rivés sur elle.

Car hier, tous attendaient Kim Kardashian West, dernière invitée arrivée à l'événement. Son nom aura été crié plus fort et plus souvent par les dizaines de fans à l'extérieur et les photographes de presse que ceux de toutes les autres personnalités qui ont défilé sur le tapis rouge. Elle aura davantage attiré l'attention que la vraie vedette de la soirée, Thierry Mugler, pour qui et avec qui le MBAM a créé l'exposition rétrospective colossale lancée hier.

Mais les organisateurs de l'exposition n'ont pas dépensé un sou pour ce phénoménal coup de publicité, annoncé à la toute dernière minute hier, puisque c'est M. Mugler lui-même qui a invité la starlette et quelques autres éminents convives à l'événement. 

«Ça s'est fait tout seul, le Musée n'a pas du tout poussé pour qu'ils [les invités] soient là. Nous, on fait des expositions, pas des tapis rouges», explique Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l'exposition.

Il est vrai que des lancements de cette ampleur ne sont pas coutume au MBAM. Le tapis rouge avait notamment été déroulé pour une autre exposition relative à un grand créateur de mode, Jean Paul Gaultier, en 2011.

La drag-queen Violet Chachki... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

La drag-queen Violet Chachki

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Reine des réseaux sociaux

Kim Kardashian est la définition même de la personnalité médiatique moderne comme on l'entend en matière de visibilité sur les réseaux sociaux, dans les grands événements et dans les magazines. Vedette de téléréalité devenue femme d'affaires, icône populaire, elle a fait partie en 2015 des 100 personnalités les plus influentes dans le monde selon le Time Magazine.

En après-midi hier, Kim Kardashian West a diffusé sur son compte Instagram comptant 128 millions d'abonnés une série de photos de la robe qu'elle portait hier pour l'événement montréalais. Ce que Kim K fait et ce que Kim K aime, des millions de personnes le voient.

«On est ravis d'avoir des stars comme ça qui vont supporter le projet, qui vont en parler et, j'espère, vont l'aimer», indique Thierry-Maxime Loriot.

La mannequin Tyra Banks, qui a défilé pour Mugler dans les années 90, devait elle aussi être de la procession d'invités qui ont défilé sur le tapis rouge du vernissage, mais une tempête de neige a empêché sa venue.

La drag-queen Violet Chachki, l'icône de la vie nocturne new-yorkaise Suzanne Bartsch et les créateurs Fecal Matter figuraient notamment parmi les invités. L'ex-top-modèle américaine Pat Cleveland était également présente, de même que le chanteur de cabaret Joey Arias et l'ex-top-modèle Stella Ellis.

Le duo de créateurs Fecal Matter 
(Steven Raj... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Le duo de créateurs Fecal Matter 
(Steven Raj Bhaskaran et Nannah Rose Dalton) 
et le commissaire Thierry-Maxime Loriot

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Du côté des personnalités québécoises, l'artiste Ève Salvail, la chanteuse Diane Dufresne ainsi que les créateurs de mode Philippe Dubuc, Marie Saint Pierre, Denis Gagnon, Ying Gao et MARKANTOINE ont notamment foulé le tapis rouge afin de prendre part à cet hommage à Thierry Mugler.

Rencontre entre la mode et le star-système

L'événement était l'occasion de créer l'engouement autour de l'exposition et de célébrer en grande pompe le début de l'aventure. «L'industrie de la mode et le milieu du spectacle amènent cet aspect grandiose, croit M. Loriot. [Thierry Mugler] a beaucoup travaillé dans cet univers, avec Beyoncé, Kim Kardashian ou Cardi B.»

«Il y a énormément de stars qui ont porté et qui portent toujours du Mugler, même s'il ne crée plus de prêt-à-porter ni de haute couture depuis près de 20 ans», estime Thierry-Maxime Loriot.

Ainsi, la mode et le vedettariat se confondent, et les créations de Thierry Mugler, 70 ans, survivent notamment par l'entremise des célébrités. La rappeuse Cardi B portait une robe de sa signature sur le tapis rouge des Grammy, le 10 février dernier. La semaine dernière, lors des Hollywood Beauty Awards, Kim Kardashian était vêtue d'une audacieuse création du couturier français. Durant toute une tournée mondiale, Beyoncé, ses danseuses et ses choristes ont porté principalement du Mugler sur scène. 

Thierry-Maxime Loriot croit que la popularité persistante de l'oeuvre de Mugler est notamment attribuable à l'intemporalité de ce que le créateur a mis au monde. Pour le chanteur Pierre Lapointe, qui figurait parmi les invités hier, Thierry Mugler «fait partie des gens qui ont créé des identités» et incarne «la folie de la haute couture». «C'est un de ces artistes qui font que la mode peut se retrouver dans les musées», estime-t-il.

La directrice du Musée des beaux-arts de Montréal... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

La directrice du Musée des beaux-arts de Montréal Nathalie Bondil, le commissaire Thierry-Maxime Loriot et l'artiste Ève Salvail

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Rendre Mugler accessible

L'exposition produite par le MBAM a mis plus de deux ans à voir le jour, après que les propriétaires des archives de la Maison Mugler ont contacté Thierry-Maxime Loriot, qui avait conçu l'exposition de Jean Paul Gaultier. Cette rétrospective de quatre décennies de création de l'illustre couturier strasbourgeois Thierry Mugler réunit plus de 180 tenues réalisées entre 1973 et 2001. 

«La haute couture est un métier d'art très peu accessible, qu'on ne peut jamais voir pour de vrai, à part sur les podiums, pendant une minute, dans un défilé», a souligné M. Loriot, qui souhaite que ces créations artistiques bénéficient d'une nouvelle vie, dans un autre contexte, ouvert à tous.

Le vernissage officiel se déroulera aujourd'hui. C'est à ce moment que l'attention médiatique pourra être vraiment attirée vers le grandiose et le génie de l'oeuvre de Thierry Mugler.

L'exposition Thierry Mugler: Couturissime sera présentée en première mondiale au MBAM du 2 mars au 8 septembre 2019.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer