L’exposition Inspirations, présentée au Palais des congrès de Montréal, a été renouvelée juste à temps pour la saison estivale. Les visiteurs pourront y découvrir l’univers de l’astronaute David Saint-Jacques, de la pianiste Alexandra Stréliski, mais aussi du réalisateur et globe-trotteur Guillaume Beaudoin. À cela s’ajoutent des œuvres actualisées permettant de s’immerger, voire de se téléporter aux quatre coins du monde, et même jusque dans l’espace.

Myriam Boulianne
Myriam Boulianne La Presse

De l’avis des concepteurs, l’exposition immersive, ouverte au public depuis février, exigeait une mise à jour en vue de l’arrivée de l’été. « C’est une exposition dynamique, qui évolue en même temps que la période dans laquelle nous sommes actuellement », souligne Denys Lavigne, fondateur d’Oasis immersion.

« On ne voulait pas manquer le moment historique du déconfinement », lance Johnny Ranger, codirecteur de la création de cette exposition où le savoir-faire québécois est à l’honneur.

L’astronaute David Saint-Jacques, dont le parcours est célébré durant l’exposition, et le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, étaient d’ailleurs présents, mercredi, lors du dévoilement de cette nouvelle mouture au Palais des congrès.

Aller dans l’espace, c’est une expérience unique, et on a cet appétit de la transmettre. Donc c’est toujours bienvenu quand il y a des artistes qui s’offrent pour transmettre notre message.

David Saint-Jacques

Parmi les nouveautés phares de l’exposition, notons le périple du réalisateur Guillaume Beaudoin du Panamá aux îles Cook, documenté dans L’odyssée Pacifique. Parti « sur le pouce », le globe-trotteur s’est promené « d’île en île, de bateau en bateau » dans les îles du Pacifique. En « quête environnementale », il est allé à la rencontre des gens victimes des changements climatiques au quotidien afin de leur donner la parole. Les séquences vidéo soigneusement choisies nous plongent dans les fonds marins à la découverte des espèces marines et des coraux, puis nous font découvrir les paysages visités et le portrait de ses habitants. « Je veux amener les gens à vivre les moments et les lieux que j’ai eu la chance de voir pendant ma traversée », explique le réalisateur.

Pour cette nouvelle programmation, L’odyssée Pacifique remplace une œuvre précédemment vouée à l’architecture. Outre cette nouveauté, les projections phares de l’exposition, comme Poussières de rêves relatant le parcours de l’astronaute David Saint-Jacques, ainsi que le concert intimiste de la pianiste Alexandra Stréliski demeurent projetées à 360 degrés sur les murs et les planchers.

  • Tableau de l’exposition Inspirations

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Tableau de l’exposition Inspirations

  • Tableau de l’exposition Inspirations

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Tableau de l’exposition Inspirations

  • Tableau de l’exposition Inspirations

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Tableau de l’exposition Inspirations

  • Tableau de l’exposition Inspirations

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Tableau de l’exposition Inspirations

  • Tableau de l’exposition Inspirations

    PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

    Tableau de l’exposition Inspirations

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des tableaux « actualisés »

L’exposition, conçue en trois temps, se déroule dans le cadre d’un parcours déambulatoire dans un espace de plus de 2000 m2. Les projections sont accompagnées par la musique envoûtante de Jean-Phi Goncalves ou d’Alexandra Stréliski, puis la narration des textes est assurée par la chanteuse Dominique Fils-Aimé ou par David Saint-Jacques.

Si la première salle contient des confidences sur les personnalités célébrées, la deuxième nous télétransporte du fleuve Saint-Laurent à la Station spatiale internationale, en faisant un détour par le théâtre Rialto et les îles du Pacifique.

Quelques œuvres de la troisième salle, actualisées pour la plupart, se rapprochent du reportage, afin de pousser plus loin la réflexion sur les sujets abordés.

L’œuvre L’éloge de la résilience, du youtubeur Émile Roy, a été bonifiée afin de porter un message d’espoir en cette période post-pandémie. Ainsi, on y remarque de nouvelles images, une narration modifiée et l’ajout d’interviews. « On y aborde la vision du futur, en se questionnant sur les façons positives de rebondir après une grande crise [telle que la pandémie] », explique le codirecteur de la création.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Le codirecteur de la création de l’expo Inspirations, Johnny Ranger

Idem pour l’immersion dans l’atmosphère hygge, art de vivre danois qui prône le bien-être dans la poursuite du bonheur au quotidien. Si l’expérience regorgeait de scènes plus hivernales, contemplatives et zen, les concepteurs l’ont adaptée à la nouvelle saison et au déconfinement. « L’approche artistique a été tout autre. C’est désormais une expérience plus colorée, de célébration », explique M. Ranger.

Une gamme d’émotions et de thèmes qui devrait plaire à plusieurs, espère-t-il. « Certains tableaux ont comme thème l’écologie, comme celui de David Saint-Jacques et L’odyssée Pacifique, d’autres sont plus artistiques, pensons à celui d’Alexandra Stréliski, tandis que d’autres sont plus ludiques. »