Voilà qui est encore plus surprenant qu’une patate à vélo : Elise Gravel illustre quatre timbres américains qui seront en circulation en 2021.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Appelés Monstres des messages (en anglais, Message Monsters), ces timbres sont ornés de créatures colorées qui sont propres au style de l’artiste québécoise. Ils ont été conçus par le directeur artistique du Service postal américain Antonio Alcalá, en collaboration avec Elise Gravel.

Antonio Alcalá « est fan de mon travail », raconte Elise Gravel. « Il a demandé à mon agente si je voulais faire des timbres, et j’ai dit oui ! » Fait amusant, les timbres de monstres sont accompagnés de petits autocollants en forme de chapeaux, de lunettes, de cœur, etc. « Ils sont personnalisables », explique l’illustratrice.

C’est un honneur, créer des timbres américains ? « Pas mal », confirme Elise Gravel.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

L’illustratrice Elise Gravel

Je ne savais même pas que c’était quelque chose qui se pouvait, faire faire une illustration de timbre par quelqu’un qui n’est pas américain. Je me sens très privilégiée. Je ne sais même pas comment ce gars-là a découvert mon travail. Mais je suis contente !

Elise Gravel, illustratrice

À la blague, l’illustratrice y voit le début d’une nouvelle carrière. « Je vais faire d’autres timbres pour plein de pays, s’amuse-t-elle. Je vais être créatrice de timbres du monde, et ça va être des monstres partout. »

  • PHOTO FOURNIE PAR LE SERVICE POSTAL AMÉRICAIN

  • PHOTO FOURNIE PAR LE SERVICE POSTAL AMÉRICAIN

  • PHOTO FOURNIE PAR LE SERVICE POSTAL AMÉRICAIN

  • PHOTO FOURNIE PAR LE SERVICE POSTAL AMÉRICAIN

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

« Inclure un peu de plaisir »

Ludique et colorée, l’œuvre d’Elise Gravel pourra à tout le moins remonter le moral des Américains en 2021. S’amuser est l’un des objectifs de la poste américaine. « Comme toujours, le programme de nouveaux timbres propose une variété de sujets célébrant la culture et l’histoire américaines, et cette année, nous avons fait un effort particulier pour inclure un peu de plaisir », a indiqué dans un communiqué William Gicker, directeur des services de timbres du Service postal américain.

« J’étais bien déçue que les timbres ne sortent pas avant les élections américaines, observe Elise Gravel. J’aurais pu faire un méchant coup de promo : “Utilisez mes timbres pour voter !” »