(Toulouse) Le musée Soulages de Rodez, dans le sud-ouest de la France, a annoncé lundi avoir enrichi ses collections d’une « nouvelle œuvre majeure » du maître de l’outrenoir, don du galeriste allemand Karsten Greve.

Agence France-Presse

Cette œuvre d’envergure, composée de quatre panneaux distincts et titrée Peinture 324 cm x 181 cm, 19 janvier 1997 sera présentée au public lors de la réouverture mardi du musée.

L’établissement avait dû fermer ses portes le 7 septembre après six cas avérés de COVID-19 parmi des agents d’accueil et de surveillance.

« Il s’agit d’une œuvre majeure, un bel outrenoir avec de grandes nuances et un travail très subtil sur les stries », s’est réjoui pour l’AFP le directeur du musée, Benoît Decron, chiffrant à plusieurs millions d’euros la cote du polyptyque.

M. Decron a salué le « geste fort » du donateur, Karsten Greve, l’un des principaux galeristes de Pierre Soulages, soulignant qu’il s’agit de la première donation d’un particulier dont bénéficie le musée, outre celles faites par l’artiste lui-même.

Le tableau fait partie d’un ensemble de quatre polyptyques considérés comme des chefs-d’œuvre de Pierre Soulages, peints en 1997 quand il avait pris le virage du noir complet, misant sur le contraste, entre lisse et stries, mat et brillant, noir et lumière.

Le musée Soulages a ouvert ses portes en mai 2014 grâce à une première donation par l’artiste de 250 œuvres et autant de documents à sa ville natale, en 2005.

Le peintre, l’un des artistes français les plus renommés au monde, lui a fait don en juillet de nouvelles œuvres, réalisées sur une période allant de 1949 à 2019, année de ses 100 ans.