(Saint-Pétersbourg) Le réalisateur russe Alexandre Sokourov, lauréat du Lion d’or au festival de cinéma de Venise en 2011, a présenté lundi au célèbre musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg une installation multimédia consacrée au tableau de Rembrandt Le retour du fils prodigue.

Agence France-Presse

« C’est une immersion expressive dans le chef-d’œuvre, qui donne une impression forte et d’épouvante », a déclaré le directeur du musée, Mikhaïl Piotrovski, à propos de cette installation nommée Lk 15, 11-32. Rembrandt. Dédicace, présentée pour la première fois en mars au cours de la Biennale de Venise.

Pour illustrer la parabole du retour du fils prodige de l’Évangile, Alexandre Sokourov a mis en scène l’une des peintures les plus célèbres du monde, le tableau de Rembrandt du même nom, conservé à l’Ermitage.

« Pour moi, Rembrandt est un sujet éternel, un sujet contemporain. La question que je me pose est : qui est de retour ? Et avec quoi est-il rentré ? Car un homme qui a sur ses épaules des bouleversements et des horreurs peut être dangereux », a dit M. Sokourov pendant une conférence de presse au musée.

L’installation du réalisateur représente le tableau « découpé en morceaux » : les statues animées des personnages de la toile sont entourées d’images et de vidéos apocalyptiques, avec notamment des images de guerre et une scène qui montre deux hommes agonisants, brûlés vifs, et des images d’exécutions de soldats par des combattants islamistes.