Sans la COVID-19, le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) aurait présenté une exposition consacrée aux œuvres d’Edgar Arceneaux.

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Plutôt que d’abandonner complètement l’idée de montrer le travail de cet artiste afro-américain, le MAC présente le film de sa performance Until, Until, Until… dans le cadre de sa programmation numérique gratuite.

Edgar Arceneaux revient dans cette œuvre sur la prestation de l’acteur Ben Vereen lors du gala inaugural de la présidence de Ronald Reagan, en 1981.

Vereen avait alors rendu hommage à un autre comédien afro-américain, Bert Williams, en jouant avec les codes et le bagage du blackface et en critiquant le racisme institutionnalisé.

La portion critique de son spectacle avait toutefois été retirée de la version télévisée du gala… Arceneaux rejoue aussi avec le blackface dans une espèce de farce au revirement tragique qui, au final, plonge le spectateur dans un silence douloureux et une réflexion essentielle qui s’inscrit dans le présent en raison du mouvement Black Lives Matter.

Jusqu’au 31 août, sur le site du MAC.

> Regardez le film de la performance Until, Until, Until...