(Paris) Des sculptures monumentales de Calder à Rodin qui avaient été rassemblées par le marchand d’art Paul Haim dans sa propriété du Pays basque, 41 au total, vont être exposées à Paris et vendues aux enchères par Christie’s en octobre, a annoncé jeudi la maison de ventes.

Agence France-Presse

Une mosaïque de plus de 7 mètres de long de Zao Wou-Ki, estimée entre 1 et 2 millions d’euros (1,55 million $ et 3,1 millions $), un bronze peint de Miro La caresse d’un oiseau, estimé entre 4 et 6 millions d’euros, un nu monumental en bronze de Rodin, estimé entre 500 000 et 700 000 euros seront parmi les clous de la vente.

Les œuvres seront accueillies du 15 au 22 octobre au siège social de Kering, au sein de l’ancien hôpital Laennec, avant leur mise aux enchères, dans ce qui devrait être un des évènements artistiques de l’automne, au moment où devrait se dérouler la Foire internationale d’art contemporain (FIAC).

La collection dont s’occupe Dominique Haim, sa fille, depuis la mort du collectionneur en 2006, était restée dans le secret de La Petite Escalère, propriété de Haim située le long de l’Adour, près de Bayonne, où elle avait été assemblée avec passion sur plusieurs décennies.

Jamais ouvert au grand public, ce jardin improbable dissimulé dans une végétation luxuriante accueillait de rares privilégiés, artistes, amis, quelques étudiants.

Y ont été ainsi regroupées des sculptures de Bourdelle, Calder, Léger, Maillol, Miró, Rodin, Niki de Saint Phalle, Zao Wou-Ki pour ne citer que les plus connus.

L’aventure de ce jardin avait débuté à la fin des années 1960 lorsque Paul et son épouse, la photographe et peintre Jeannette Leroy, s’installaient sur la Côte basque. Ils devaient rencontrer une multitude d’artistes et se lier avec Zao Wou-Ki, Roberto Matta ou encore la fille d’Émile-Antoine Bourdelle, Rhodia Bourdelle.

« En 40 ans de carrière, peu de défis de cette envergure se sont présentés à moi », a commenté Lionel Gosset, directeur des collections de Christie’s.