(Toronto) Un tableau d’Alex Colville a battu un record de prix pour l’une de ses œuvres lors d’une vente aux enchères tenue à Toronto mercredi.

La Presse canadienne

La toile Dog and Bridge, peinte en 1976, s’est vendue pour plus de 2,4 millions, soit le double de sa valeur estimée. L’œuvre appartenait à des particuliers depuis des décennies et n’avait jamais été mise aux enchères auparavant.

« La présentation d’un chef-d’œuvre aussi spécial que Dog and Bridge de Colville a été un moment fort pour Heffel, et nous sommes ravis que notre enthousiasme ait été égalé par nos soumissionnaires », a déclaré David Heffel, président de Heffel Fine Art Auction House, qui a organisé la vente.

D’autres œuvres ont aussi obtenu de fortes mises.

Tête de femme, peinte par Pablo Picasso en 1939, s’est vendue pour plus de 1,3 million, ce qui se situe environ au milieu de sa fourchette estimée.

Une huile sur toile en triptyque de la peintre expressionniste abstraite Joan Mitchell, Untitled, s’est vendue à près de 1,2 million, bien au-dessus de son prix estimé à environ 500 000 $.

Le réveil de l’artiste québécois Jean-Paul Riopelle s’est vendu à environ 1,2 million.

Town of Cobalt d’Yvonne McKague Housser s’est vendue pour plus de 200 000 $, quatre fois son estimation.

Cinq œuvres de Lawren Harris ont également été vendues, dont deux qui ont attiré des mises bien au-dessus de leurs estimations. Son North East Corner of Lake Superior (Lake Superior Sketch XXXVIII) a rapporté 481 250 $ et LSH 89A a engrangé 277 250 $.

L’une des cinq œuvres avait été rangée dans les possessions du défunt peintre canadien pendant des décennies, mais a été découverte par des proches plus tôt cette année.