Reportée puis annulée dans sa version présentée sur le Grand Quai du Port de Montréal, la foire Papier 2020 aura lieu de façon virtuelle du 4 au 21 juin. Avec des outils numériques pour la rendre attrayante. Et plusieurs des 44 galeries d’art contemporain participantes y jouent peut-être leur survie…

Éric Clément Éric Clément
La Presse

Rendue virtuelle, la foire Papier sera-t-elle déterminante pour la santé des galeries d’art contemporain qui y proposeront des œuvres ? « Oui, répond sans hésiter Antoine Ertaskiran, copropriétaire de la galerie Bradley Ertaskiran et membre du C.A. de l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC), qui organise la foire Papier. Il faut que les collectionneurs et les institutions fassent leur part pour nous aider, car ce n’est pas facile. Je dois dire qu’à leur honneur, les grands collectionneurs ont maintenu ou augmenté leur budget d’acquisition. Mais il faut que les collectionneurs privés, eux aussi, se mobilisent. » 

De grands collectionneurs parmi les sociétés ou établissements, la Banque Nationale, partenaire naturel de la foire Papier, Hydro-Québec et la Collection Prêt d’œuvres d’art (CPOA) du Musée national des beaux-arts du Québec ont déjà assuré qu’ils acquerront des œuvres de Papier 2020. La Caisse de dépôt et placement du Québec n’a pas l’habitude de s’engager pour une somme précise, mais est une bonne cliente de la foire chaque année, assure l’AGAC. 

  • Looking down (pink split), 2020, Janet Werner, huile sur toile, 40,6 cm x 50,8 cm

    PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE BRADLEY ERTASKIRAN

    Looking down (pink split), 2020, Janet Werner, huile sur toile, 40,6 cm x 50,8 cm

  • Nuit 1, 2020, Mathieu Beauséjour, graphite sur papier, 36 cm x 36 cm

    PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE BRADLEY ERTASKIRAN

    Nuit 1, 2020, Mathieu Beauséjour, graphite sur papier, 36 cm x 36 cm

  • Soft Sea, 2020, Rick Leong, huile sur papier, 76 cm x 56 cm

    PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE BRADLEY ERTASKIRAN

    Soft Sea, 2020, Rick Leong, huile sur papier, 76 cm x 56 cm

  • Athabaska, 2019, Aude Moreau, impression au jet d’encre sur papier, 91,5 cm x 137 cm

    PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE BRADLEY ERTASKIRAN

    Athabaska, 2019, Aude Moreau, impression au jet d’encre sur papier, 91,5 cm x 137 cm

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) a aussi annoncé qu’il achètera une ou des œuvres d’art à Papier 2020, une première pour le musée public qui n’a jamais acheté d’œuvres directement lors d’une foire. 

« C’est un geste historique, modeste, mais d’appui au milieu de l’art, dit Marie-Ève Beaupré, conservatrice de la collection du MAC. On a eu la volonté de s’impliquer vis-à-vis du milieu, notamment les galeries qui ont vraiment besoin de souffler en ce moment. On peut appeler ça une acquisition solidaire. » 

L’an dernier, Papier 2019 avait enregistré des ventes de 1,5 million. La foire atteindra-t-elle ce niveau cette année en étant virtuelle ? C’est possible, compte tenu du fait que l’évènement va durer 18 jours au lieu de 4. 

PHOTO FOURNIE PAR LA GALERIE C.O.A

Selfie Series 3 #3, 2020, MissMe, techniques mixtes sur papier fixé sur du carton recyclé, 15 po x 23 po

Un moment idéal

Papier 2020 bénéficie du fait qu’elle débute alors que galeries et musées rouvrent un peu partout au Canada après plus de deux mois de fermeture. L’engouement des galeries canadiennes pour Papier s’est ressenti pendant la crise. Au total, 41 galeries canadiennes (dont 28 québécoises) étaient inscrites à l’évènement avant la pandémie. Trois autres s’y sont jointes depuis, soit les galeries Mónica Reyes et Wil Aballe Art Projects, de Vancouver, ainsi que la galerie C.O.A, de Montréal. 

Comme la foire se tient en ligne, des galeristes, amateurs d’art et collectionneurs de partout au Canada (voire à l’extérieur du pays) pourront fréquenter l’évènement sans avoir à venir à Montréal. 

La crise a permis de constater que les ventes d’art en ligne fonctionnent bien, que ce soit pour des galeries ou des encans numériques. Les acheteurs semblent s’accommoder de la situation. Et puis chaque année, de nouveaux adeptes d’art contemporain se joignent à la fête de Papier. L’an dernier, un peu plus de 50 % des acheteurs étaient de nouveaux clients. 

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

L’ambiance de la 13e foire Papier l’an dernier à l’Arsenal

Bien sûr, Papier 2020, 14e édition de l’évènement d’art contemporain, n’aura pas l’effervescence des éditions précédentes. Avec ses vernissages enthousiastes, ses rencontres chaleureuses entre artistes, galeristes, collectionneurs et amateurs d’art. Mais a-t-on le choix ? 

400 artistes

Papier 2020 débutera jeudi pour le public, mais les entreprises et établissements qui sont de grands collectionneurs (« corporatifs ») auront accès aux œuvres des quelque 400 artistes dès ce lundi et les personnes qui ont acheté un billet VIP pourront le faire dès mardi. Papier 2020 avait vendu 200 billets VIP avant la crise. « Une poignée de gens seulement a demandé à être remboursée », dit Antoine Ertaskiran. 

PHOTO FOURNIE PAR L’AGAC

Zygotic Sun Energy, 2019, Winnie Truong, crayons de couleur et collage de papier découpé sur panneau. Winnie Truong est représentée par la galerie de Calgary VivianeArt.

Au contraire, d’autres personnes se sont ajoutées ces dernières semaines, notamment grâce à un partenariat de Papier avec le MAC, qui permet à la Fondation du musée de recevoir une part de la vente des billets VIP pour acquérir des œuvres d’artistes québécois dans le cadre de sa campagne « Je soutiens l’art d’ici ».

Ce sont donc environ 300 VIP qui bénéficieront d’une priorité d’achat et d’autres avantages pendant la foire, comme d’effectuer cinq visites virtuelles de collections privées avec l’application Zoom

Application Collectionner

Pour le public, l’AGAC met à disposition une application de réalité augmentée, Collectionner, développée avec le studio montréalais Dpt. L’application contient le catalogue des 1000 œuvres mises en vente et permet d’avoir une idée de leurs dimensions en les plaçant virtuellement sur un mur de sa maison pour voir l’effet que cela donnerait. 

> Découvrez l’application Collectionner

Au-delà de l’application, le programme éducatif de Papier devrait enthousiasmer les participants de la foire. Il comprend treize activités en visioconférence, soit sept en français et six en anglais. Il y aura deux entretiens avec les artistes Guillaume Lachapelle et Pascal Dufaux qui ont réalisé deux projets spéciaux pour Papier. Dans une vidéo, Lachapelle reprend quelques-unes de ses dernières créations. Et Dufaux dévoile une performance qu’il signe avec Sarah Wendt. 

> Découvrez le projet Guillaume Lachapelle

> Découvrez le projet de Pascal Dufaux

Il y aura également une conférence en direct de l’auteure et professeure Sara Angel, fondatrice de l’Institut de l’art canadien, sur le rôle de l’internet pour les arts visuels. Et 10 tables rondes qui aborderont l’exportation des artistes canadiens, la Biennale d’art contemporain autochtone 2020, la protection des ateliers d’artistes, l’assurance des œuvres d’art, les foires d’art en ces temps de pandémie, la place de l’art contemporain dans les médias, celle des femmes dans le monde de l’art et l’avenir à moyen terme du marché de l’art canadien. 

PHOTO FOURNIE PAR L’AGAC

Camera 2, 2019, Laura Moore, albâtre sculpté à la main. Laura Moore est représentée par la galerie torontoise Zalucky Contemporary.

Bien des sujets qui devraient attirer bien du monde, croit-on à l’AGAC. L’an dernier, la 13e édition avait accueilli 11 000 personnes durant quatre jours. L’association pense que cette année, au moins 30 000 visiteurs uniques fréquenteront le site de Papier en y demeurant plus longtemps que d’habitude. 

En effet, le site permettra non seulement de se rendre dans chacune des galeries participantes pour y découvrir des œuvres des artistes qu’elles représentent, mais les internautes pourront aussi effectuer des parcours en utilisant un plan virtuel de la foire. Afin de conserver un peu de ce parfum fébrile de Papier, une foire d’art contemporain qui prenait de plus en plus sa place dans le concert des foires canadiennes. 

PHOTO FOURNIE PAR L’AGAC

L’abri no 6, 2019, Carlos Ste-Marie, acrylique, aérosol et huile sur toile. L’artiste est représenté par Galerie.a, une galerie de Québec.

Cette édition virtuelle est donc tout un défi pour l’AGAC, qui espère que Papier maintiendra son rang et sa renommée et contribuera à sauver ses membres de la faillite. 

> Visitez le site de la foire Papier 2020