Compte tenu de la pandémie de la COVID-19, la foire Papier 2020, qui devait se tenir dans le Vieux-Port de Montréal du 24 au 26 avril prochains, a été reportée à la fin de semaine du 18 au 21 juin.

Éric Clément Éric Clément
La Presse

Julie Lacroix, la directrice générale de l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC), qui organise la foire Papier, le pressentait jeudi dernier. Ses consultations du conseil d’administration l’ont confirmé. La foire d’art contemporain Papier a été reportée. Mais l’inquiétude de l’organisme était de savoir s’il pourrait organiser sa foire au même endroit que prévu, soit au Grand quai du Port de Montréal, au 200, rue de la Commune Ouest.

« Le Grand quai est réservé, après le 26 avril, aux croisiéristes, mais si les croisières sont annulées, cela laisserait une place pour nous en juin », se questionnait alors Mme Lacroix. C’est effectivement ce qui s’est produit. L’interdiction servie par le gouvernement du Québec aux gros bateaux de croisières d’accoster à Montréal jusqu’au 1er juillet permet à l’AGAC de sécuriser la période du 18 au 21 juin pour organiser Papier. Pourvu que la crise sanitaire se soit apaisée d’ici là…

« C’est une très bonne nouvelle pour Papier, a dit Julie Lacroix à La Presse, mardi soir. Juste avant la Saint-Jean et les vacances d’été, c’était la meilleure date possible. Et on a pu éviter à temps les dépenses de publicité de l’évènement. Alors pour l’instant, nos finances sont correctes. »

L’AGAC craignait de vivre une situation financière difficile, les compagnies d’assurance ayant décidé de ne pas couvrir les pertes reliées à la COVID-19. « Les organismes comme le nôtre auront-ils un filet de sécurité ? », se demandait jeudi dernier Julie Lacroix.

La directrice générale a beaucoup apprécié le soutien des commanditaires de Papier, notamment la Banque Nationale. « Ils nous ont tous dit être derrière nous, alors ça fait du bien », dit-elle.

Créée en 2007, la foire Papier accueille en moyenne ces dernières années quelque 12 000 personnes lors de son évènement organisé lors d’une fin de semaine du printemps. Cette année, 40 galeries canadiennes doivent présenter des œuvres durant la foire. « Si tout va bien, Papier sera donc organisée pour la première fois en juin et au bord de l’eau, alors ce sera festif, dit Julie Lacroix. Surtout après une telle période d’isolement. Espérons que la situation va se régler d’ici là. »

Les galeries d’art québécoises ayant, pour la plupart, décidé de fermer ou de présenter leurs expositions sur rendez-vous seulement, l’AGAC pourrait annoncer prochainement des initiatives pour les aider à s’en sortir financièrement. « On travaille là-dessus, c’est le temps de réfléchir avec nos membres pour trouver de nouvelles façons de fonctionner », dit Mme Lacroix, qui ajoute comprendre que les collectionneurs d’art puissent avoir d’autres préoccupations ces temps-ci…