L’artiste visuel montréalais Michel T. Desroches, représenté à la galerie Winn-Slavin à Beverly Hills, en Californie, a proposé au photographe Martin Chamberland de réaliser un projet commun. Ils ont travaillé pendant quelques mois afin de produire des images, l’un en photo, l’autre en dessin, pour explorer les états psychologiques multiples de l’être humain. Voici un aperçu du résultat de cette collaboration.

Martin Chamberland Martin Chamberland
La Presse

La démarche

Michel T. Desroches a travaillé une dizaine d’années comme intervenant en art-thérapie avec une clientèle ayant une problématique de santé mentale, une pratique qui a façonné son art. Avec cette mission photographique, Martin Chamberland a voulu montrer comment l’art peut aussi nourrir l’art, dans un dialogue créatif entre photographie et dessin.

CROQUIS DE MICHEL T. DESROCHES

Voici deux croquis de Michel T. Desroches. Dans son travail, l’artiste représente presque exclusivement des visages. « Dessiner un visage humain est pour moi un défi. La présence de l’âme est primordiale », explique-t-il.

CROQUIS DE MICHEL T. DESROCHES
PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Le croquis est directement inspiré de la photographie, mais n’a rien d’une copie identique. Les deux images se complètent.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

En ligne directe avec l’approche de son collaborateur, le geste et l’émotion ont guidé le travail du photographe avec le modèle Jean-Pierre Poirier, qui pose comme modèle vivant pour des cours d’art.

CROQUIS DE MICHEL T. DESROCHES
PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

« La présence de la ligne dans ma pratique célèbre la fébrilité du geste », explique Michel T. Desroches.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Cette succession de visages captés par l’appareil photo de Martin Chamberland a fourni à Michel T. Desroches différentes émotions pour nourrir son travail.

CROQUIS DE MICHEL T. DESROCHES
PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

L’artiste visuel tente avant tout de rendre l’expression plutôt que la ressemblance.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Grâce à cette collaboration, Martin Chamberland et Michel T. Desroches ont pu explorer la grande variété des états psychologiques humains.

CROQUIS DE MICHEL T. DESROCHES
PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Dans chaque œuvre, Michel T. Desroches souhaite « fixer l’humeur d’un instant ».

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Même si les photos de Martin Chamberland ont été produites dans le but d’inspirer l’artiste visuel, elles possèdent leur propre force évocatrice.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

L’artiste Michel T. Desroches dans son atelier de Saint-Jean-sur-Richelieu.