En Australie, la déclaration d’une fonctionnaire du gouvernement de Nouvelle-Galles-du-Sud fait jaser, six ans après avoir été faite.

La Presse

La bureaucrate avait estimé, en 2013, que Yoko Ono était une célébrité et non une artiste d’envergure et qu’elle ne serait pas capable d’attirer les foules au Musée d’art contemporain de Sydney.

L’expo War Is Over ! (if you want it) : Yoko Ono a quand même eu lieu et a rassemblé 75 000 visiteurs en trois mois, soulignant la popularité de l’artiste avant-gardiste américaine.

L’expo Yoko Ono : Liberté conquérante, qui est présentée au centre Phi, à Montréal, jusqu’au 15 septembre, vient quant à elle de battre le record de fréquentation d’une expo à Phi avec 15 500 entrées… — Éric Clément