Source ID:416fbe4f61e23d41a2aba90dcbd6c52d; App Source:StoryBuilder

Une exposition sur Rembrandt à l'occasion des 350 ans de sa mort

Le Rijksmuseum d'Amsterdam a dévoilé mercredi sa toute... (Photo REMKO DE WAAL, AFP)

Agrandir

Le Rijksmuseum d'Amsterdam a dévoilé mercredi sa toute première exposition de l'ensemble de ses oeuvres de Rembrandt à l'occasion du 350e anniversaire de la mort de l'illustre peintre néerlandais.

Photo REMKO DE WAAL, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Amsterdam

Le Rijksmuseum d'Amsterdam a dévoilé mercredi sa toute première exposition de l'ensemble de ses oeuvres de Rembrandt à l'occasion du 350e anniversaire de la mort de l'illustre peintre néerlandais, surnommé le «premier Instagrammeur», sans qui les réseaux sociaux n'auraient pas été les mêmes.

L'exposition historique, qui rassemble près de 400 peintures, dessins et croquis, ambitionne d'illustrer comment les innombrables autoportraits du maître de l'âge d'or de la peinture néerlandaise et ses représentations du monde qui l'entoure ont préfiguré les réflexes de la société actuelle.

«Rembrandt est le premier artiste de l'histoire, on pourrait mëme dire le premier "instagrammeur", qui a capturé sa propre vie», explique le directeur du Rijksmuseum, Taco Dibbits.

«Aucun artiste n'a réalisé autant d'autoportraits que Rembrandt. Il peint sa famille, il dessine ses amis, il va dans la rue, à la campagne, et il nous laisse même entrer dans sa propre chambre à coucher, ou sa femme malade est alitée», poursuit-il auprès de l'AFP.

Des «selfies»

L'exposition, ouverte du 15 février au 10 juin, sera la dernière chance d'admirer tranquillement son célèbre chef-d'oeuvre, La ronde de nuit avant que l'immense tableau ne soit confié pendant plusieurs mois à des restaurateurs.

Mais c'est également une opportunité rare de voir des oeuvres moins connues de Rembrandt van Rijn (1606-1669).

«Pour la première fois dans l'histoire, nous exposons au Rijksmuseum tous les Rembrandt que nous avons: 22 tableaux, 300 croquis, 60 dessins», se félicite M. Dibbits.

Certaines oeuvres ne voient que rarement le jour. «La lumière fait que les dessins pâlissent, donc nous les exposons presque jamais. Une telle exposition ne se reproduira pas au cours de cette génération», ajoute-t-il.

Aux murs des nombreuses salles qui accueillent l'exposition figurent une multitude d'autoportraits, représentant le peintre depuis l'âge tendre de la jeunesse jusqu'aux jours grisonnants, visage faiblement mis en lumière, tourmenté par le manque d'argent.

L'exposition de l'immense collection de l'artiste pourrait également susciter des réflexions chez les visiteurs sur l'époque actuelle, où les réseaux sociaux sont omniprésents.

«Si j'utilise des mots tels que "selfie" et "Instagram", c'est parce que Rembrandt a façonné notre regard actuel sur le monde et notre façon de photographier», souligne le directeur du Rijksmuseum.

«Si Rembrandt n'avait pas existé, nous serions encore en train de représenter ou d'essayer de refléter une image de dieux et de déesses et d'histoires de l'Antiquité», observe-t-il.

«Rembrandt rend ces extraordinaires histoires ordinaires et les choses ordinaires, notre vie quotidienne, il les rend extraordinaires», souligne M. Dibbits.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer