Le soufflage de verre est un art millénaire qui n’a rien perdu de sa magie. Ceux qui le pratiquent aujourd’hui doivent encore, pour créer des objets épatants, apprendre à dompter le feu, l’air et le verre, un matériau capricieux. Depuis plus de 30 ans, l’Espace verre participe au développement des arts verriers au Québec. David Boily y a assisté à la création de deux pièces.

David Boily David Boily
La Presse

Le photographe David Boily passe souvent devant l’ancien poste de pompiers 21, dans la rue Mill, qui loge aujourd’hui l’Espace verre. L’endroit propose des cours les fins de semaine pour ceux qui veulent apprendre à travailler le verre et même une formation technique en collaboration avec le cégep du Vieux Montréal. Chaque fois, il se dit qu’il doit y avoir de belles photos à faire à l’intérieur. « J’ai récemment décidé d’y entrer pour voir. Je n’ai pas été déçu, dit-il. Deux verriers m’ont permis de documenter leur travail. »