Le fonds américain Carlyle a annoncé jeudi le lancement de Athena Art Finance, destiné aux propriétaires d'oeuvres d'art qui ont besoin d'argent et qui pourront utiliser leur collection pour solliciter un prêt.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Carlyle affirme dans un communiqué avoir investi, en partenariat avec le gérant de fortune suisse Pictet, 280 millions de dollars dans Athena.

Carlyle a consacré un fonds spécial à la création de cette société basée à New York et fondée par Olivier Sarkozy, responsable mondial des services financiers de Carlyle. M. Sarkozy est le demi-frère de l'ancien président français Nicolas Sarkozy.

L'idée est de prêter aux propriétaires d'oeuvres d'art de l'argent gagé sur les oeuvres qu'ils détiennent, une possibilité qui était très limitée sur le marché bancaire jusque-là. Carlyle s'attend à ce que la plupart des emprunteurs réinvestissent cet argent dans le marché de l'art.

«Le marché de l'art mondial de plus de 3000 milliards de dollars est l'un des marchés de taille substantielle les moins développés et les moins avancés sur le plan du financement», a fait valoir Olivier Sarkozy, cité en anglais dans le communiqué.

Athena Art Finance proposera jusqu'à 50% de la valeur estimée des oeuvres individuelles ou des collections, selon le communiqué. La société va proposer des prêts d'au moins 1 million de dollars pour une durée de 6 mois à 7 ans «à des taux compétitifs».

Les oeuvres d'art sont entreposées chez le prêteur qui laisse toutefois la propriété des oeuvres aux collectionneurs emprunteurs.