Un musée d'art islamique, le tout premier en Amérique du Nord, riche de plus d'un millier d'oeuvres d'art, va être inauguré le 18 septembre à Toronto, à l'initiative de la fondation Aga Khan, du nom du guide spirituel des Ismaéliens.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Parmi les objets exposés à la presse mercredi, des textes rares sacrés du Coran des VIIe et VIIIe siècles, une pièce de marbre sculptée en Espagne remontant au Xe siècle, et le texte d'une proclamation faite en Chine au XIe siècle, rédigée en arabe.

Plusieurs musées au Canada et aux États-Unis abritent des collections d'art islamique, mais le musée Aga Khan de Toronto sera le premier du continent à s'y consacrer exclusivement.

Le musée, un projet de 300 millions de dollars comprenant également un centre culturel ismaélien, a été construit sur un site de 6,8 hectares entouré d'un parc. Ses responsables espèrent attirer 250 000 visiteurs par an.

«Nous espérons que ce musée va contribuer à une meilleure compréhension des musulmans dans toute leur diversité religieuse, ethnique et sociale», a déclaré le prince Karim Aga Khan dans un communiqué.

La plupart des objets proviennent de la collection de l'Aga Khan et le musée «sera la vitrine de la créativité artistique et des réalisations des civilisations musulmanes sur une période de plus de 1400 ans, de l'Espagne à la Chine», a précisé le directeur du musée, Henry Kim, lors d'une conférence de presse.

Ciselé, le bâtiment du musée est aussi immense, couvrant 10 500 mètres carrés.