Source ID:531558; App Source:cedromItem

MURAL prend de l'ampleur

Éric Clément termine une de ses murales.... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Éric Clément termine une de ses murales.

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

Pour sa deuxième présentation, MURAL prendra de l'ampleur: le festival international d'art public organisé du 12 au 15 juin sur le boulevard Saint-Laurent aura en plus un volet cinéma et une programmation musicale quotidienne.

Quelque 20 nouvelles murales seront créées en direct pendant quatre jours entre la rue Sherbrooke et l'avenue du Mont-Royal, le boulevard étant alors fermé à la circulation, du 12 au 15 juin. Parmi ces 20 murales, 15 seront créées sur de nouveaux murs et 5 seront recréées sur des murales de l'an dernier.

«Cette deuxième édition va être malade!», a lancé André Bathalon, artiste porte-parole du festival et cofondateur de MURAL avec Alexis Froissart, Nicolas Munn Rico et Yan Cordeau.

Les artistes visuels invités cette année proviennent de sept pays.

La France sera le pays étranger le plus représenté avec la féministe Kashink, le collectif 123 Klan, Seth, Vilx et Le Diamantaire. MURAL accueillera aussi Nunca (Brésil), Cyrcle (États-Unis), 2501 (Italie), Bezt, du duo Etam Cru (Pologne), Inti (Chili) et Alexis Diaz (Porto Rico).

Le Canada sera représenté par les artistes Zilon, Scan, Zema, Fred Caron, Zoltan, Kevin Ledo, Bryan Beyung, Miss Me, Stikki Peaches, Mathieu Connery, Alex Produkt et Éric Clément (pas l'auteur de ces lignes!) qui a commencé à produire une oeuvre dans le hall d'eXcentris.

Le cinéma eXcentris est en effet associé à MURAL, dont l'offre culturelle se bonifiera avec une programmation de films sur l'art (annoncée plus tard).

Il y aura aussi des spectacles musicaux gratuits tous les soirs dans le stationnement en face du cinéma. Et des shows payants, notamment le duo house londonien Dusky et Paul Wall, des États-Unis.

Auréolé du Grand prix du tourisme de Montréal 2014, MURAL jouit d'un soutien encore plus important que l'an dernier.

«La communauté des commerçants du boulevard Saint-Laurent est fière de cet événement, a dit en conférence de presse Glenn Castanheira, directeur général de la Société de développement du boulevard Saint-Laurent.

«L'événement est une expression artistique libre et démocratique sans filtre; tous les jours, des gens, jeunes ou en complet-cravate, prennent des photos des oeuvres faites durant MURAL, des clichés qui font le tour du monde sur les réseaux sociaux.»

L'arrondissement du Plateau-Mont-Royal soutient également le festival.

La conseillère Marie Plourde a affirmé en conférence de presse que l'art public «bonifie le domaine public et invite à la réflexion».

Info: www.muralfestival.com

L'artiste Zilon pose devant l'un de ses fameux... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse) - image 2.0

Agrandir

L'artiste Zilon pose devant l'un de ses fameux visages.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

Cinq artistes exposés à ciel ouvert

Zilon (Canada)

Artiste emblématique du graffiti montréalais, Zilon s'est notamment fait connaître avec ses visages androgynes inspirés de personnages de Jean Cocteau et de la culture pop-rock des années 80. Avec son style poétique en noir et blanc, il devrait marquer le festival MURAL de son empreinte le mois prochain.

123 Klan (France)

Collectif de graffiteurs et de graphistes créé en 1992 par Scien et Klor, 123 Klan est installé à Montréal depuis sept ans. «On est pas mal chanceux de les avoir», dit André Bathalon, porte-parole de MURAL. Avec son style provocateur inspiré du hip-hop et de la culture manga, 123 Klan devrait créer une grande fresque à la fois imposante et soignée...

Kashink (France)

Artiste féministe, elle fait le tour du monde pour faire la promotion du mariage gai et de l'égalité des droits. Les organisateurs de MURAL s'attendent donc à ce que cette Française aux origines slave et hispanique casse la baraque sur la Main avec ses personnages poilus et colorés! Inti (Chili)

L'artiste chilien dont le nom signifie «soleil» en langue quechua est connu dans son pays pour ses grandes peintures murales aux couleurs vives et aux messages politiques qui décorent des quartiers ouvriers. Artiste engagé, il y a fort à parier qu'il profitera de son passage dans la métropole pour imprimer sur nos murs son énergie issue de l'ancestrale culture sud-américaine.

Bezt, du duo Etam Cru (Pologne)

Auteur au sein d'Etam Cru de murales aux grandes proportions, Bezt s'inspire de contes de fées pour créer des oeuvres qui comprennent des éléments folkloriques d'Europe de l'Est. D'une grande virtuosité, il parvient même, selon les organisateurs de MURAL, à donner du mouvement à ses murales dont les personnages humains «sont dotés de capacités qui défient les lois de la physique». On a hâte de voir ça!




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer