Source ID:520727; App Source:cedromItem

Peinture canadienne: le hockey à l'honneur

Marc-Antoine K. Phaneuf a collé des cartes de... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Marc-Antoine K. Phaneuf a collé des cartes de hockey de telle sorte que ses tableaux font penser à des toiles de grands maîtres québécois.

Photo: André Pichette, La Presse

Alors que les séries débutent aujourd'hui pour le Canadien de Montréal, l'exposition Peinture canadienne de Marc-Antoine K. Phaneuf, présentée à l'Université Concordia jusqu'au 12 juin, ravira tant les amateurs d'art que de hockey.

Comme la plupart des jeunes Montréalais, Marc-Antoine K. Phaneuf a collectionné des cartes de hockey Pro Set, Score, O-Pee-Chee ou Upper Deck durant son enfance. Passionné par la culture populaire, cet artiste dans la trentaine a conjugué le thème sportif à une certaine tradition picturale en créant des tableaux avec des cartes de hockey collées de telle sorte que ses oeuvres font penser à des toiles de maîtres québécois.

«J'aime bien mélanger la haute culture et la basse culture, dit-il. Revenir sur cet objet qui m'a fasciné quand j'étais enfant et le redécouvrir avec des yeux d'adulte, c'est vraiment fascinant.»

Avec 3000 cartes, il a créé 4 panneaux qu'il a intégrés aux 4 faces du cube d'exposition Sightings, que la galerie Leonard & Bina Ellen a placé dans le Hall Building de l'Université Concordia. Il a choisi les cartes pour leur potentiel dynamique et expressif, pour les noms de joueurs exotiques comme Uwe Krupp ou Christian Ruuttu, ou encore parce que les logos des équipes avaient un look graphique original.

«J'ai voulu que chaque carte raconte sa propre histoire et soit en même temps une parcelle de l'histoire du hockey, dit-il. J'ai privilégié les joueurs en action sur la glace, avec la bouche ouverte, les yeux à moitié fermés, une dent en moins, la langue sortie ou avec une expression de peur.»

«Il s'y trouve des cartes kitsch avec des joueurs aux coupes de cheveux ou aux grosses moustaches qui ne sont plus à la mode!», ajoute-t-il.

Quelques cartes ont été éditées dans les années 70, mais ce sont surtout des cartes des années 80 et 90. On y peut reconnaître Jaromir Jagr, à 18 ans en 1990, quand il a été élu premier choix au repêchage; Troy Mallette, des Rangers, torse nu dans son vestiaire; Mel Bridgman, des Devils, avec une dentition irrégulière; Eric Lindros en ski nautique; Mike Ricci avec une dent en moins ou Pavel Bure en patins à roulettes.

Riopelle sur patins

Marc-Antoine Phaneuf a classé ses cartes par couleur afin de construire des sortes de pastiches de peintures contemporaines. Ainsi, sur un côté du cube, il a placé des cartes aux dominantes de rouge et de bleu qui rappellent les toiles de Serge Lemoyne. Sur un autre côté, la référence serait une toile de Paul-Émile Borduas, ce qui est beaucoup moins évident.

Par contre, le panneau opposé fait effectivement penser à un tableau de Riopelle, avec une juxtaposition de rectangles colorés évoquant des taches de rouge, de vert et de jaune.

«L'idée était de construire quelque chose de ressemblant sans tomber dans le mimétisme, dit Marc-Antoine K. Phaneuf. La carte de hockey devient un coup de spatule de Riopelle. C'est un clin d'oeil à l'histoire de la peinture canadienne.»

Venu photographier l'artiste pour illustrer cet article, le photographe de La Presse André Pichette était bien étonné de voir des cartes de hockey conçues à partir de photos de hockeyeurs qu'il avait prises lui-même! «Toutes les photos où on voit les Nordiques dans leur chandail blanc, c'est moi qui les ai prises, dit André Pichette, qui a été photographe officiel des Nordiques de 1978 à 1990. Ça me rappelle des souvenirs...»

À la suite de cette présentation à l'Université Concordia, Marc-Antoine K. Phaneuf produira des oeuvres en format plus réduit qu'il exposera plus tard cette année dans une galerie. D'ici là, il va suivre les séries de la LNH. «Je veux que le Canadien se rende le plus loin possible, bien sûr», dit-il.

_______________________________________________________________________________

Au Hall Building de l'Université Concordia jusqu'au 12 juin, de 8h à 22h.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer