Berlin a accepté mercredi de construire un nouveau musée abritant des chefs-d'oeuvre du XXe siècle de Magritte ou Dali, ce qui devrait mettre un terme à un conflit de plusieurs années.

Publié le 21 août 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les autorités culturelles de la ville de Berlin, fortement endettée, ont annoncé qu'elles allaient verser 130 millions d'euros pour ce nouveau musée qui sera situé près de la Potsdamer Platz, dans le centre de Berlin.

Les oeuvres de Max Ernst, André Breton et Joan Miro appartiennent à un couple de riches collectionneurs, Ulla et Heiner Pietzsch, et sont évaluées à 150 millions d'euros.

Cet accord devrait mettre un terme à une querelle liée à un projet initial de déplacer l'une des plus belles collections de maîtres anciens dans un autre musée afin d'accueillir ces oeuvres plus modernes.

Les chefs-d'oeuvre de Rembrandt, Caravaggio ou Dürer vont ainsi rester à la Gemäldegalerie, l'un des principaux musées de Berlin, et non être déplacés sur l'île aux Musées, dans une autre partie du centre, comme un précédent projet le l'envisageait.

Le nombre de visiteurs dans les musées berlinois a enregistré une hausse de 73% entre 2002 et 2010, contre seulement 8% environ pour l'ensemble des musées allemands, selon une étude publiée l'an dernier.