Quand la place Kate-McGarrigle sera officiellement inaugurée le 7 août, du côté sud de l'avenue Laurier, entre Querbes et Durocher, on pourra y voir une oeuvre d'art public signée Robert Wilson donnée à la Ville de Montréal par la famille de la défunte chanteuse montréalaise.

Alain De Repentigny LA PRESSE

Wilson, dont la réputation de metteur en scène de théâtre et d'opéra n'est plus à faire, est également un artiste visuel respecté qui a gagné le Lion d'or de la sculpture à la Biennale de Venise, en 1993. Il connaît bien Rufus Wainwright, le fils de Kate McGarrigle, à qui il a commandé la musique d'un spectacle sur les Sonnets de Shakespeare pour le Berliner Ensemble, en 2009.

«Bob est un bon ami à moi et il était également un grand ami de ma mère, nous a dit récemment Rufus Wainwright. Il n'y a pas qu'une seule façon de définir Robert Wilson. Qu'il s'agisse de son travail au théâtre, de son oeuvre sculpturale ou de ses propres performances, il transcende toutes les frontières de l'art. Et c'est super d'avoir cette belle chaise qu'il a conçue et que ma mère adorait, tout près d'où elle habitait.»

L'oeuvre en question, Kate&Nora, qui est présentement en production, consiste en deux chaises qui partagent la même assise. Il s'agit en fait de la version extérieure de Bessie Smith Breakfast Chair, une oeuvre antérieure de Wilson qui porte le nom de la chanteuse de blues américaine des années 20.

Mais parce qu'elle sera exposée dehors, Kate&Nora sera faite d'acier inoxydable peint en blanc plutôt que de chêne laqué blanc, précise Laurent Vernet du Bureau d'art public de la Ville de Montréal. C'est d'ailleurs la première oeuvre acceptée par la Ville de Montréal depuis l'adoption de sa procédure d'acquisition d'oeuvre d'art public par donation, en 2012.

«Nora a toujours été l'alter ego de Kate, explique Rufus Wainwright. Quand elle était petite, chaque fois qu'elle était dans de bonnes dispositions et qu'elle se comportait bien, elle se faisait appeler Nora.»

Deux concerts

L'inauguration de la place Kate-McGarrigle aura lieu la veille des deux concerts Cheminant vers la ville que donneront, le 8 août, au Théâtre Outremont, ses enfants Rufus et Martha, ses soeurs Anna et Jane, la famille, les amis et les invités Robert Charlebois, Michel Rivard, Pierre Lapointe, Marie Michèle Desrosiers et Fanny Bloom.

Toutes les recettes de la soirée seront versées à la Fondation Kate-McGarrigle pour la recherche sur le sarcome, le cancer qui lui enlevé la vie.

C'est également le 7 août, en soirée, que doit être projeté en première montréalaise à l'Outremont le film Sing Me the Songs That Say I Love You tourné lors d'un concert new-yorkais à la mémoire de Kate McGarrigle, en mai 2011.

Cheminant vers la ville, le 8 août au Théâtre Outremont