Source ID:; App Source:

Art érotique au British Museum: moins de 16 ans interdits

Ten scenes of lovemaking de Katsukawa Shun'ei... (Photo: fournie par le British Museum)

Agrandir

Ten scenes of lovemaking de Katsukawa Shun'ei

Photo: fournie par le British Museum

Agence France-Presse
Londres

Le British Museum, très prisé des touristes au Royaume-Uni, a décidé d'instituer, comme au cinéma, une limite d'âge pour sa prochaine exposition consacrée à l'art érotique japonais, en raison du contenu «sexuel explicite» des gravures anciennes présentées.

Les parents vont être informés que les «enfants de moins de 16 ans doivent être accompagnés par un adulte et que les oeuvres exposées présentent un caractère sexuel explicite», a indiqué une porte-parole du musée, situé au coeur de Londres.

L'exposition, qui doit débuter en octobre, est consacrée aux shunga, des gravures japonaises érotiques, un genre qui a connu son apogée aux 17e et 18e siècles.

Lors d'une présentation à la presse cette semaine, le British Museum a ainsi dévoilé une oeuvre de l'artiste Katsushika Hokusai qui montre les ébats amoureux d'une femme avec deux pieuvres ou celles de Utagawa Toyoharu sur les Courtisanes de la maison Tamaya, qui datent des années 1770 ou 1780.

«C'était une école où se formaient les putains. Cela montre toutes les compétences qu'une putain de talent devait posséder», résume le directeur du British Museum, Neil MacGregor.

Le British Museum est une des attractions touristiques de Londres. Il a, par exemple, attiré 1,7 million de visiteurs depuis avril à son exposition Vie et mort à Pompéi.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer