Plus qu'un mois pour profiter de l'exposition gratuite Imagine. La ballade pour la paix de John et Yoko au Musée des beaux-arts de Montréal.

Mario Cloutier LA PRESSE

Une quarantaine de partenaires privés ont contribué à ce message de paix en offrant biens et services totalisant un million de dollars.

Déjà 81 000 visiteurs ont participé à l'exposition devenue oeuvre collective tellement le public laisse du sien sur les oeuvres et les murs des salles.

Certains ont pu échanger au téléphone avec Yoko Ono. Étudiant en psychologie et membre de deux groupes hommage aux Beatles, Ellis Steinberg savait qu'il parlerait à l'artiste de 76 ans quand il s'est présenté dans la salle de l'exposition où Mme Ono appelle tous les jours.

«On ne voulait pas me laisser entrer parce que l'heure de fermeture approchait. J'ai insisté. Il était 20 h 40 quand je suis entré dans la pièce. Je me suis approché du téléphone en pensant très fort à elle et il a sonné. Elle a parlé. J'ai crié Yoko!», raconte-t-il.

Une jeune journaliste, Hélène Robitaille-Hidalgo, souligne qu'au contraire, personne n'osait s'emparer du téléphone lors de sa visite. «Allo c'est Yoko, a-t-elle dit, ce à quoi j'ai répondu: allo, c'est Hélène. Je lui ai passé mon amie en visite de la Suède. Tout le monde voulait lui parler. J'ai pu échanger ensuite avec elle sur la paix dans le monde. C'était super!»

Du 26 au 30 mai, le Musée présentera cinq spectacles des Artistes pour la paix dont Manuel Brault, Catherine Major, Coral Egan, Mara Tremblay, Samian et Sylvie Paquette.

Le 26 mai, jour du 40e anniversaire du bed-in, Espace musique de Radio-Canada diffusera de 9 h à 17 h d'un studio aménagé au MBAM.