Malgré une percée sans précédent d’ICI Première, le 98,5 FM continue de dominer les ondes, révèlent les derniers sondages radio du Grand Montréal francophone.

Publié le 9 mars
Marc-André Lemieux
Marc-André Lemieux La Presse

Avec une part de 22,8 %, l’antenne de Cogeco, qui réunit les animateurs Paul Arcand, Bernard Drainville, Nathalie Normandeau et Patrick Lagacé, arrive au sommet du classement des stations montréalaises les plus écoutées cet hiver, d’après les données recueillies du 29 novembre au 27 février.

Elle devance ICI Première, qui atteint un nouveau sommet en enregistrant une part de marché de 18,3 %. Il s’agit du meilleur résultat du diffuseur public depuis l’instauration des sondages PPM de Numéris en 2008. Sa marque précédente datait de l’automne 2020, avec 15,6 %.

La directrice générale Radio, Audio et Grand Montréal de Radio-Canada, Caroline Jamet accueille ces sondages avec « beaucoup d’émotion », d’autant plus qu’avec la pandémie, les deux dernières années n’ont pas été de tout repos.

« Les gens n’ont pas travaillé dans des conditions faciles. C’est donc très touchant de recevoir des résultats comme ça », indique-t-elle en entrevue téléphonique.

La durée d’écoute d’ICI Première a également bondi. Les Montréalais francophones syntonisent la station en moyenne 7,2 heures par semaine, en hausse de 1,3 heure. « Ça veut dire qu’ils aiment ce qu’ils écoutent, observe Caroline Jamet. C’est un signe formidable. »

Fait à mentionner : 7 des 10 émissions les plus écoutées dans le Grand Montréal francophone proviennent d’ICI Première, soit Midi info avec Alec Castonguay (2e), À la semaine prochaine (3e), Samedi et rien d’autre avec Joël Le Bigot (4e), Les faits d’abord avec Alain Gravel (6e), Désautels le dimanche (7e), Tout un matin avec Patrick Masbourian (9e) et Pénélope (10e).

Comme toujours, l’émission la plus populaire appartient au 98,5 FM : Puisqu’il faut bien se lever. Paul Arcand conserve son titre de roi des ondes, toutes catégories confondues.

Le 98,5 FM et ICI Première bien installés en tête de peloton, la radio parlée se porte bien. La pandémie a accentué leur avance sur l’ensemble des stations francophones.

« Les gens ont soif d’information, ils ont soif de comprendre le monde dans lequel on vit, explique Caroline Jamet. Plusieurs d’entre eux nous ont découverts durant la pandémie. Et ils sont restés avec nous. L’effet perdure. »

La direction du 98,5 FM n’a pas pu répondre aux questions de La Presse.

Rythme mène le bal musical

Du côté des radios musicales, Rythme FM conserve sa longueur d’avance avec 12,5 %. Il s’agit d’une baisse de 1,3 point par rapport à l’hiver 2020-2021, mais d’une hausse de 1,5 point par rapport à l’automne dernier. Elle garde son avance sur Rouge, sa grande rivale, qui affiche une part de 6,7 %.

La lutte se resserre entre CKOI (7,6 %) et Énergie (7,1 %), et ICI Musique récolte son meilleur résultat à vie avec 5,4 %.

Après une saison automnale difficile, WKND rebondit avec 2,1 %. Quant au 91,9 Sports, ses parts de marché fléchissent à 0,5 %. Les piètres performances du Canadien de Montréal, particulièrement en janvier, peuvent expliquer cette érosion.

Palmarès des stations (parts d’écoute)

  1. 98,5 FM : 22,8 %
  2. ICI Première : 18,3 %
  3. Rythme FM : 12,5 %
  4. CKOI : 7,6 %
  5. Énergie : 7,1 %
  6. Rouge : 6,7 %
  7. ICI Musique : 5,4 %
  8. CHOM : 4,8 %
  9. The Beat : 4 %
  10. 95,9 Virgin Radio : 3,3 %

Source : Numeris PPM, du 29 novembre au 27 février, Montréal franco, Tous 2+