Quoi voir, quoi faire cette semaine ? Voici les suggestions culturelles de nos journalistes.

Publié le 11 févr. 2021
André Duchesne
André Duchesne La Presse
Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse
Éric Clément
Éric Clément La Presse
Luc Boulanger
Luc Boulanger La Presse
Marie-France-Lou Lemay
Marie-France-Lou Lemay La Presse

À la Cinémathèque : quatre expos à la Cinémathèque

À la suite des récentes annonces gouvernementales concernant les musées, la Cinémathèque québécoise annonce qu’elle rouvre ses portes dès ce jeudi pour la présentation de quatre expositions dans ses salles. Les évènements proposés sont les suivants : Jamais seul, une installation vidéo de Stéphane et Philémon Crête, Catherine Ocelot, une année à la Cinémathèque, Excursion dans les collections : l’image à la maison et Allons aux vues : quand le cinéma nous fait la cour. Évidemment, les salles de projection demeurent fermées, mais ces quatre expositions raviront tous les cinéphiles et amoureux de l’histoire du cinéma.

> Consultez le site de la Cinémathèque québécoise

Sur le web : La Sagouine en radio-théâtre

PHOTO FOURNIE PAR LE TRIDENT

Lorraine Côté dans le rôle de La Sagouine

Pour célébrer ses 50 ans, le Théâtre du Trident, à Québec, propose plusieurs pièces à voir ou à écouter de chez soi. Dans le lot, deux radios-théâtres sont à marquer d’une pierre blanche. Ainsi, l’œuvre-phare d’Antonine Maillet, La Sagouine, a fait l’objet d’une captation audio. Pour la première fois, ce n’est pas Viola Léger qui endosse le célèbre rôle, mais la comédienne Lorraine Côté. Aussi à écouter : la pièce Les barbelés, d’Annick Lefebvre. La comédienne Mélissa Merlo interprète une femme dont le corps est envahi de fils barbelés qui vont obstruer sa bouche, ce qui la plonge dans une urgence de dire. Mais aussi de se taire.

> Consultez le site du Théâtre du Trident

Sur le web : une pièce de Véronique Côté en captation audio

IMAGE FOURNIE PAR LA BORDÉE

La pièce de théâtre La paix des femmes fait l’objet d’une captation audio.

Le théâtre La Bordée présente, le 13 février dès 17 h, la captation audio d’une pièce de théâtre inédite signée Véronique Côté et intitulée La paix des femmes. L’action se déroule en 2021, à Québec. Une enseignante universitaire et une de ses anciennes étudiantes s’affrontent sur les idées véhiculées par la première. Au cœur des discussions : la délicate question de la prostitution et les rapports de force et d’exploitation qui imprègnent les relations hommes-femmes. Ce face-à-face ne laissera aucune des deux femmes indemnes. La captation audio est offerte gratuitement pendant 24 heures, jusqu’au 14 février, à 17 h.

Consultez le site du théâtre La Bordée

Balado : Chansons pour le musée, balado de Karine Sauvé

PHOTO FOURNIE PAR MAMMIFÈRES

Karine Sauvé a imaginé une étonnante balado intitulée Chansons pour le musée.

L’artiste multidisciplinaire Karine Sauvé s’est imaginée seule dans un musée, la nuit, en train d’interpréter des pièces musicales pour les œuvres d’art qui l’observent. Voilà la prémisse de Chansons pour le musée, une balado inclassable, à mi-chemin entre l’album-concept et le théâtre, destinée aux 7 ans et plus et à leur famille. Présentée en trois épisodes, cette balado de fiction raconte les métamorphoses de la famille lorsque le couple éclate. La trame sonore emprunte à la musique électropop et au bruitisme pour créer des atmosphères enveloppantes. Karine Sauvé et Nicolas Letarte-Bersianik sont les interprètes de cette œuvre réalisée par Navet confit. Un album est aussi lancé ce jeudi.

> Consultez le site de la balado

Parcours immersif : Place publique à la Fonderie Darling

PHOTO FOURNIE PAR LA FONDERIE DARLING

Untitled study (after Joyce Wieland’s Solidarity), 2021, Frances Adair Mckenzie, cire et pigments.

Dès ce jeudi, à 19 h, les neuf artistes actuellement en atelier à la Fonderie Darling participent à la nouvelle activité de Place Publique, le concept artistique présenté devant les bâtiments du centre d’art. Projection vidéo, performance, interventions sonores et installations sculpturales, les œuvres de Simon Belleau, Karine Fréchette, Jeanette Johns, Philippe Batthika, Michael Eddy, Frances Adair McKenzie, Marlon Kroll, Sandra Volny et Marion Lessard vont former un parcours immersif où les piétons pourront transiter. L’exposition commissariée par Milly-Alexandra Dery s’intitule Tout se confond, apparaît, puis s’efface de nouveau et se déroule jusqu’au 11 avril.

> Consultez le site de la Fonderie Darling

Sur le web : les coups de cœur de Robert Lepage

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Le metteur en scène Robert Lepage devant une photo des archives du théâtre Le Diamant, à Québec.

Ce samedi, Le Diamant, à Québec, tiendra une soirée-bénéfice virtuelle animée par Robert Lepage. Ce dernier agira comme maître de cérémonie et fera un clin d’œil à la Saint-Valentin, « en soulignant à sa manière la fête des amoureux ». Au menu, des envolées lyriques, poétiques, musicales, humoristiques et, bien sûr, théâtrales. Le metteur en scène sera accompagné d’invités de prestige : Marie-Josée Lord, Marc Labrèche, Pierre Lapointe, Guylaine Tremblay, Émily Bégin, Guillaume Lemay-Thivierge, entre autres. « Cette soirée sera conviviale, spontanée, chaleureuse, comme un baume sur le confinement qui s’étire », souligne la présidente du Diamant, Lynda Beaulieu. Le 13 février à 20 h. Le coût est de 100 $, avec un reçu de don d’une valeur de 50 $.

> Consultez le site du Diamant de Québec

Sur le web : l’OSM, de Tchaïkovski à Bernstein

PHOTO FOURNIE PAR L’OSM

Le violon solo de l’OSM, Andrew Wan, dans la Sérénade de Bernstein.

L’Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction du chef Alexander Shelley, présente en webdiffusion, jusqu’au 23 février, la captation du concert Amours symphoniques, de Tchaïkovski à Bernstein. Au programme : ouverture-fantaisie de Roméo et Juliette de Tchaïkovski, Sérénade pour violon solo, cordes, harpe et percussions (d’après Le banquet de Platon) de Bernstein ainsi que le prélude et le Liebestod de Tristan und Isolde de Wagner. La Sérénade de Bernstein mettra en vedette le violon solo de l’OSM, Andrew Wan.

> Consultez le site de l’OSM

À la télévision : le retour de Workin’ Moms

PHOTO FOURNIE PAR CBC

Kate (Catherine Reitman) et Nathan (Philip Sternberg) dans une scène de la quatrième saison de Workin’ Moms

Même une pandémie ne pouvait arrêter les quatre mères les plus populaires au Canada. Kate, Anne, Frankie et Jenny de la série Workin’ Moms (Mères au travail) sont de retour ce mardi pour la cinquième saison sur les ondes de CBC. Durant le Grand Confinement, Catherine Reitman (créatrice et interprète de Kate) a poursuivi l’écriture de la nouvelle saison et les lectures se sont ensuite faites par Zoom. Le tournage s’est fait cet automne dans les rues de Toronto. La dernière saison s’est terminée alors qu’Anne, dont l’aînée subissait beaucoup d’intimidation, annonçait à Kate son déménagement à Calgary en raison du nouvel emploi de son conjoint. L’amitié des filles survivra-t-elle ? Avis à celles (et ceux) qui veulent faire du rattrapage : les quatre premières saisons sont sur Netflix. Workin’ Moms, CBC, 21 h et sur CBC Gem.