Tenu en février, mois de naissance de deux grands abolitionnistes de l’esclavage américains, Frederick Douglas et Abraham Lincoln, le Mois de l’histoire des Noirs permet de souligner de plusieurs façons l’apport des communautés noires dans la société. Six suggestions d’activités pour l’occasion.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

Festival Fondu au noir

PHOTO CHRISTOPHE SIMON, LA PRESSE

Lilian Thuram

Pour sa 10e année d’existence, le festival Fondu au noir a mis sur pied une programmation 100 % virtuelle et 100 % gratuite qui met les femmes à l’honneur. Au programme : conversations avec le footballeur et auteur Lilian Thuram ou la chorégraphe Rhodnie Désir, causerie avec Boucar Diouf, spectacles de Sarahmée, Dawn Taylor Watson, Senaya, Lorraine Klaasen et Rebecca Jean… Plusieurs groupes de discussion sur des enjeux sociaux, culturels et économiques vécus par des personnes racisées sont aussi prévus. Le festival se tiendra du 17 au 21 février.

> Consultez le site du festival Fondu au noir

Un mois d’activités à la Table ronde

IMAGE FOURNIE PAR LA TABLE RONDE DU MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS

Affiche de l’évènement Mois de l’histoire des noirs, à Montréal

À Montréal, moult activités sont organisées en février pour célébrer les communautés noires. Le site internet de la Table ronde pour le Mois de l’histoire des Noirs en regroupe plusieurs : discussions en ligne (sur le legs de Bob Marley, notamment), ateliers de bricolage pour les enfants, performance théâtrale autour du procès de Marie-Josèphe Angélique (accusée du grand incendie de Montréal), dîner-causerie littéraire avec les auteurs de Mémoire d’encrier, ateliers sur les traditions culinaires africaines, spectacle musical qui fait le pont entre les cultures ancestrales africaines et celles des Premières Nations… Le choix est vaste !

> Consultez le site du Mois de l’histoire des Noirs

Des documentaires de l’ONF

PHOTO FOURNIE PAR L’ONF

La cinéaste Cheryl Foggo s’intéresse à l’histoire du cowboy noir John Ware.

En plus d’offrir une sélection de films qui soulignent l’apport des communautés noires au Canada, l’Office national du film (ONF) lance en février deux longs métrages documentaires. À voir gratuitement, dès maintenant : Kenbe la, jusqu’à la victoire, du réalisateur Will Prosper, qui suit le parcours du militant Alain Philoctète pour l’aboutissement d’un projet de permaculture en Haïti. De son côté, la réalisatrice Cheryl Foggo revisite l’histoire complexe du cowboy et éleveur noir John Ware, qui s’est établi en Alberta à la fin du XIXe siècle. Son film, Sur les traces de John Ware, est présenté à partir du 8 février.

> Consultez le site de l’ONF

Radio-Canada concocte un programme

PHOTO TIRÉE DU SITE IMDB

L’acteur américain Samuel L. Jackson (à droite) dans la série documentaire Esclaves, présentée à RDI en février

Radio-Canada soulignera l’évènement avec plusieurs projets, tant à la radio et en balado qu’à la télévision. Ainsi, une émission spéciale animée par Philippe et Myriam Fehmiu sera proposée le 27 février sur les ondes d’ICI PREMIÈRE ; elle rassemblera créateurs, leaders et artistes noirs de partout au pays. La série en six épisodes Esclaves, à laquelle l’acteur Samuel L. Jackson a prêté sa voix, est quant à elle offerte sur ICI TOU. TV EXTRA en plus d’être diffusée les jeudis à RDI lors des Grands reportages. De plus, plusieurs films et documentaires sont offerts tout le mois sur ICI TOU. TV ou ICI ARTV, tels Pour mes fils, mon silence est impossible, avec Isabelle Racicot, ou les films Glory et Les figures de l’ombre.

Des webinaires de Montréal en action

PHOTO DAVID BOILY LA PRESSE, ARCHIVES LA PRESSE

Le rappeur Webster offrira un webinaire sur l’histoire de l’esclavage au Québec.

L’organisme Montréal en action propose une série de quatre webinaires gratuits sur des sujets variés. Le 4 février, la docteure Afua Cooper fait partager l’histoire de Marie-Josèphe-Angélique et aborde la question de la violence coloniale. Le 9 février, Webster et Rito Joseph offrent une leçon sur l’histoire de l’esclavage et de la présence noire au Québec. Le 18 février, c’est l’effet de la COVID-19 sur la communauté noire qui est au programme tandis que le 25 février, trois jeunes Noirs du collectif Bout du monde viennent faire part de leur vision de la pandémie.

> Consultez le site de Montréal en action

Une installation lumineuse

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Une installation lumineuse anime la façade du Centre Segal pour souligner le Mois de l’histoire des Noirs.

Tout le mois de février, une installation lumineuse, intitulée Liberation’s Radiance, animera la façade du Centre Segal des arts de la scène, chemin de la Côte-Sainte-Catherine. Créée par l’artiste et concepteur d’éclairages Tim Rodrigues, cette installation composée notamment d’un faisceau vert qui danse dans la nuit a été réalisée en partenariat avec le Black Theatre Workshop. La lumière symbolise notamment le fait que les chemins des ancêtres vers la liberté ont été et resteront toujours illuminés. L’œuvre d’art visuel peut être admirée tous les soirs, de 17 h 30 à 19 h 30, tant que durera le couvre-feu ; les heures pourraient ensuite être prolongées selon les consignes de la Santé publique.

> Consultez le site du Centre Segal