L’hebdomadaire français Paris Match pleure la mort de son directeur de la rédaction, Olivier Royant, emporté par une longue maladie dans la nuit du 30 au 31 décembre à l’âge de 58 ans.

Charles-Éric Blais-Poulin Charles-Éric Blais-Poulin
La Presse

Tour à tour radiojournaliste, grand reporter et correspondant aux États-Unis, M. Royant a pris les rênes du magazine en 2006, faisant sien le célèbre slogan : « Le poids des mots, le choc des photos ».

« Olivier Royant était un grand professionnel, sensible, et son regard bienveillant sur les autres était rare », a souligné Constance Benqué, présidente de Lagardère News, propriétaire du Paris Match.

L’équipe de rédaction, « profondément peinée », a quant à elle salué un directeur « habité par son métier ». « Jusqu’au bout, il a été présent pour ses équipes, tenant la barre des conférences de rédaction et participant aux bouclages, avec l’exigence qui le caractérisait », note-t-elle.

Fasciné par l’Amérique et ses icônes, Olivier Royant a visité Montréal à plusieurs reprises et a rencontré Justin Trudeau à deux occasions. Autant de fois, le premier ministre du Canada a fait la une du magazine tiré à quelque 600 000 exemplaires.

PHOTO PARIS MATCH

Olivier Royant et Justin Trudeau à la Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques

La Presse publie une sélection de reportages et de photos de l’hebdomadaire français chaque dimanche dans la section Les instants Paris Match.

Olivier Royant aura signé sa dernière entrevue journalistique avec Barack Obama, à l’occasion de la publication de ses mémoires, en novembre dernier.

Sous la direction de M. Royant, le magazine a changé de slogan en 2008 : « La vie est une histoire vraie ». Hélas, la mort aussi…