Les artistes considérés comme des travailleurs autonomes, qui n’ont pas droit à l’assurance-emploi, pourront recevoir la nouvelle prestation canadienne d’urgence (PCU).

Jean Siag Jean Siag
La Presse

La prestation canadienne d’urgence (PCU), qui sera imposable, dédommagera les travailleurs et les travailleurs autonomes privés de salaire en raison de la pandémie COVID-19. Ils pourront recevoir une somme de 2000 $ par mois pendant 4 mois au maximum.

Ce programme s’adresse à tous les Canadiens qui ont perdu un emploi, dont le travail a été interrompu, qui sont tombés malades ou qui ont dû arrêter de travailler pour prendre soin de leurs enfants ou d’autres personnes vulnérables, et qui ne touchent pas déjà des prestations de l’assurance-emploi.

Un portail a été mis en ligne pour qu’ils puissent soumettre leur demande. La mesure entrera en vigueur au plus tard le 6 avril et les sommes seront versées dans les 10 jours suivant la demande.

> Consultez le portail

« Les Canadiens qui touchent déjà des prestations régulières et de maladie de l’assurance-emploi continueraient de les recevoir et ne devraient pas présenter de demande de PCU, précise le gouvernement dans un communiqué. Si leurs prestations d’assurance-emploi prennent fin avant le 3 octobre 2020, ils peuvent présenter une demande de PCU une fois que leurs prestations d’assurance-emploi prennent fin et s’ils ne sont pas en mesure de retourner au travail à cause de la COVID-19. »

> Consultez le communiqué