L’Italie est le pays d’Europe le plus touché par le nouveau coronavirus, avec un bilan soudain de près de 300 cas. Parmi les mesures de contention de l’épidémie, de nombreux établissements artistiques et touristiques ont été fermés, tandis que des événements culturels ont été reportés.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

La production du nouveau volet de Mission Impossible, avec Tom Cruise, a été interrompue en Italie. Trois semaines de tournage étaient prévues à Venise.

La région de la Vénétie, où une trentaine de cas ont été déclarés, a également suspendu dimanche soir les festivités du célèbre carnaval de Venise. Le carnaval d’Ivrée, dans le Piémont, déjà en branle, a quant à lui été écourté.

PHOTO RENATA BRITO, ASSOCIATED PRESS

Les festivités du carnaval de Venise ont été suspendues dimanche soir.

Seuls trois cas, en voie de rémission, ont été déclarés à Rome, commune la plus peuplée et centre culturel important du pays. Mais si la capitale italienne est encore relativement épargnée, plus de 200 cas sont dénombrés en Lombardie et en Vénétie.

D’autres régions sont touchées : l’Émilie-Romagne, le Piémont, frontalier de la France, le Trentin – Haut-Adige, frontalier de l’Autriche, la Toscane et la Sicile.

Dans ces zones, de multiples mesures de précautions sont prises, dont le confinement de milliers de personnes. Des villes ont été placées en quarantaine.

Les musées et théâtres, dont la Scala de Milan, ont été fermés en raison de l’épidémie. D’après l’AFP, un cinéma italien sur deux a momentanément clos ses portes, chiffre tenant compte des établissements des cinq régions concernées par les mesures de quarantaine.

PHOTO MIGUEL MEDINA, AGENCE FRANCE-PRESSE

La Scala de Milan a été fermée en raison de l’épidémie.

Le Dôme de Milan (Duomo), cathédrale gothique symbolique de la ville, figure parmi les établissements fermés.

En Lombardie, toutes manifestations, événements ou réunions, aussi bien ludiques que culturels, sportifs ou religieux, sont suspendus. Les musées, instituts ou lieux de culture sont également concernés.

La Foire du livre jeunesse de Bologne, le plus grand salon de ce genre en Europe, prévue du 30 mars au 2 avril, sera décalée au moins jusqu’au mois de mai.

- Avec l’Agence France-Presse