Quoi voir, quoi faire cette semaine ? Voici les suggestions culturelles de nos journalistes.

Josée Lapointe Josée Lapointe
La Presse

Simon Chabot Simon Chabot
La Presse

Émilie Côté Émilie Côté
La Presse

Éric Clément Éric Clément
La Presse

Sur le web : Noël avec Bruno Pelletier

Bruno Pelletier présente depuis des années un spectacle de Noël intimiste, et c’est ce qu’il reproduira de manière virtuelle le 23 décembre, en direct du studio Scène Éthique à Varennes, qui a été aménagé pour la diffusion de spectacles en ligne. Accompagné d’un quatuor de musiciens (piano, violon, alto et violoncelle), le chanteur va interpréter les plus grands classiques de la saison autour du thème de l’amour et de la paix, d’Ave Maria à Imagine. Billets à 20 $ sur le site de whiteboxplay.

Consultez le site de WhiteBox Play

Sur le web : programme double pour Damien Robitaille

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Damien Robitaille est porte-parole du festival Noël dans le parc, dans le cadre duquel il proposera un concert virtuel vendredi.

L’homme-orchestre Damien Robitaille, qui a récemment « brisé l’internet » avec sa reprise de Pump Up the Jam, propose deux spectacles le vendredi 18 décembre. Porte-parole du festival Noël dans le parc, il sera du concert d’ouverture, en première partie de Bleu Jeans Bleu, à partir de 19 h 30. Ce concert a été préenregistré et il suffit de s’inscrire sur le site du festival pour obtenir un lien de visionnement. À 20 h, Damien Robitaille sera aussi en direct du Théâtre Outremont pour un spectacle baptisé Dé-confiné. Les billets pour cette prestation, qui sera aussi rediffusée pendant le week-end, sont vendus 20 $ sur lepointdevente.com.

> Consultez le site Noël dans le parc

Consultez le site lepointdevente.com

Sur le web : les Fêtes avec Pink Martini

PHOTO FOURNIE PAR AUDIOGRAM

Le charmant groupe Pink Martini, qui fait dans la musique lounge et le jazz rétro depuis plus de deux décennies, a enregistré chez lui à Portland, en Oregon, un concert de Noël.

Le charmant groupe Pink Martini, qui fait dans la musique lounge et le jazz rétro depuis plus de deux décennies, a enregistré chez lui à Portland, en Oregon, un concert de Noël… devant un arbre de 35 pieds ! Home for the Holidays sera webdiffusé ce jeudi, avec interventions de membres du groupe en direct, mais d’autres horaires de visionnement sont aussi possibles. Pink Martini a aussi enregistré un spectacle pour le Nouvel An, Good Riddance 2020, qui sera diffusé le 31 décembre.

Consultez le site du concert (en anglais)

Sur le web : Dounia, l’histoire d’une petite réfugiée syrienne

IMAGE FOURNIE PAR TÉLÉ-QUÉBEC

Télé-Québec présente Dounia, une websérie d’animation qui raconte avec des yeux d’enfant comment la guerre force la petite Dounia et ses grands-parents syriens à quitter Alep pour se réfugier au Canada.

Télé-Québec présente Dounia, une websérie d’animation qui raconte avec des yeux d’enfant comment la guerre force la petite Dounia et ses grands-parents syriens à quitter Alep pour se réfugier au Canada. Les six épisodes sont offerts maintenant en ligne et ils seront présentés en rafale le 25 décembre sur les ondes de Télé-Québec. L’autrice et idéatrice Marya Zarif a voulu « donner des visages » aux migrants qui doivent faire preuve d’un immense courage. Son approche poétique plaira à toute la famille.

Consultez le site de Télé-Québec

Sur le web : Lysandre en spectacle virtuel

PHOTO FOURNIE PAR LYSANDRE

Lysandre

Vous avez peut-être vu Lysandre (qui a retranché son nom de famille Ménard comme autrice-compositrice-interprète) dans le film de Léa Pool La passion d’Augustine. Ou vous l’avez peut-être entendue au sein des groupes The Loodies et Girl Ray. À la suite de la sortie de son mini-album Maison-Dieu, cet automne, elle offre une prestation des quatre chansons du EP sur le web. La virtuose du piano qui a étudié à la Royal Academy of Music de Londres a travaillé avec Blaise Émard à la réalisation, ainsi qu’avec Valentin Ignat (Helena Deland) et Emmanuel Éthier (Jimmy Hunt, Corridor) au mixage. Résultat : de la chanson électro-pop alternative francophone de très bon goût.

Regardez le concert de Lysandre

Sur le web : Vivaldi et Händel par l’OSM

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Le chef d’orchestre Bernard Labadie

Pour illuminer une de vos soirées du temps des Fêtes, l’OSM propose en webdiffusion la captation du Gloria en ré majeur de Vivaldi ainsi que de l’Alléluia du traditionnel Messie de Händel. Dirigé par Bernard Labadie, le concert a été enregistré à la Maison symphonique (vide) le 1er décembre avec les sopranos Anna-Sophie Neher et Stéphanie Manias, la mezzo-soprano Julie Boulianne et le chœur de l’OSM. Cette soirée toute baroque est offerte dès ce jeudi sur le site de l’OSM et pourra être visionnée en tout temps jusqu’au 5 janvier au coût de 20 $.

Consultez le site de l’OSM

Sur les plateformes : rétrospective Wong Kar-wai

PHOTO TIRÉE DU SITE IMDB

In The Mood for Love (2000) a valu à Tony Leung (à droite) le prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes.

Le Cinéma du Parc prévoyait de la faire en salle, mais comme la fermeture des cinémas se prolonge, la rétrospective des films de Wong Kar-wai se tient finalement en ligne ces jours-ci. Au total, sept des films marquants du cinéaste hongkongais, dans des versions restaurées, seront diffusés sur la plateforme en ligne du cinéma. À As Tears Go By et Days of Being Wild, en ligne depuis le 11 décembre, s’ajouteront Chungking Express, Fallen Angels et Happy Together le 18 décembre, puis In The Mood for Love et The Hand dès le jour de Noël. Les amateurs de Kar-wai peuvent se procurer un forfait à 60 $ qui leur donnera accès aux sept longs métrages.

Consultez le site du Cinéma du Parc

En galerie : Steven Orner à la galerie Bernard

IMAGE FOURNIE PAR LA GALERIE BERNARD

Suburban Chemist, 2016, Steven Orner, huile sur toile, 76 cm x 102 cm

Plus que quatre jours pour découvrir Mémoires et désirs, une expo d’œuvres de l’artiste Steven Orner. Le Montréalais d’origine américaine revient avec ses peintures colorées au charme désuet et au toucher surréaliste. Ses huiles font penser à des scènes du quotidien des banlieues nord-américaines dans le style des affiches des années 1950 et 1960. L’exposition s’achève dimanche.

Consultez le site de la galerie Bernard