(Québec) L’industrie cinématographique et télévisuelle se rapproche d’une véritable reprise des tournages, avec la mise en place d’un programme d’aide temporaire de 51 millions par Québec.

La Presse canadienne

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, en a fait l’annonce lundi, en vue de dénouer une impasse entre les maisons de production et les compagnies d’assurance.

Le programme doit être mis en ligne dès mercredi, indique le communiqué transmis par le cabinet de la ministre.

Défini par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le programme doit faciliter l’élaboration des montages financiers des tournages afin de maintenir la capacité de production de l’industrie, en plus d’indemniser les producteurs pour des interruptions occasionnées par la COVID-19.

Le plan de relance du milieu culturel présenté en début juin était assorti de 400 millions de fonds publics, dont 150 millions tirés d’un réaménagement du budget de la culture, en plus de 250 millions en nouvelles sommes.

Le gouvernement y réservait 91,5 millions pour soutenir la production cinématographique et télévisuelle.

Le tournage de la très populaire série policière District 31 a notamment repris lundi pour clore sa saison interrompue par la pandémie.

L’Association québécoise de la production médiatique (AQPM), qui représente plus de 150 entreprises de production indépendante, a salué l’annonce de lundi.

La présidente-directrice générale de l’AQPM, Hélène Messier, note que cet investissement permettra de soulager une partie de la pression, tandis que « les budgets des productions de langue française souffrent déjà d’un important sous-financement ».

Sans compter que les diverses mesures visant à limiter la propagation de la COVID-19 sur les plateaux font « considérablement » augmenter les budgets, souligne-t-on.