(Ottawa) Puisque les rassemblements ne sont toujours pas de mise, les grands rendez-vous de la fête du Canada le 1er juillet à Ottawa seront remplacés cette année par des spectacles virtuels, animés par Pierre-Yves Lord et Serena Ryder.

La Presse canadienne

L’« émission de jour » de la fête du Canada, de 13 h à 14 h à la télévision de Radio-Canada et sur les plateformes numériques, propose une tournée virtuelle des célébrations dans le pays, de Yellowknife à Moncton en passant par Calgary, Winnipeg, Sudbury, Montréal et Québec. On y entendra notamment Marc Hervieux, Laurence Nerbonne et Sarahmée, ainsi que l’Orchestre du Centre national des Arts.

Les organisateurs veulent « célébrer la diversité culturelle, l’excellence sportive, la culture et les langues autochtones et souligner la résilience des travailleurs de première ligne ». On marquera aussi le 40e anniversaire de l’adoption officielle par le Parlement, en 1980, de l’hymne national Ô Canada, écrit par Basile Routhier et composé par Calixa Lavallée un siècle plus tôt.

Puis, de 20 h à 22 h, l’émission du soir de la fête du Canada présentera des « collaborations artistiques originales entre artistes d’un bout à l’autre du pays ». En vedette, notamment : Alanis Morissette, Avril Lavigne, Sarah McLachlan, Charlotte Cardin, Loud, Roxane Bruneau, Corneille, Alexandra Stréliski, Alex Nevsky, Radio Radio, Damien Robitaille, Natasha Kanapé Fontaine et les Sheepdogs.

Pour éviter les rassemblements, le traditionnel feu d’artifice de la colline parlementaire sera remplacé cette année à la télévision par un florilège des « plus beaux feux d’artifice de la fête du Canada des années passées ».

Par ailleurs, les Canadiens pourront participer à des célébrations virtuelles, qui s’inspirent « des grandes forces du Canada » : la diversité culturelle, l’excellence sportive et artistique, la culture et les langues autochtones ainsi que l’esprit d’innovation. On peut consulter la « trousse de célébration virtuelle » sur l’internet.

On célébrera cette année le 153e anniversaire de la fédération canadienne, le 40e anniversaire de l’hymne national « et le rôle déterminant qu’a joué la Nation métisse dans l’entrée du Manitoba dans la Confédération il y a 150 ans », indique le ministère du Patrimoine canadien dans un communiqué. « Cette année n’est pas comme les autres. Mais même si nous traversons des temps difficiles, nous pouvons réfléchir à ce que cela signifie d’être Canadiens », indique le ministre Steven Guilbeault.