Dix ans après les Jeux olympiques de Vancouver, le crooner canadien Michael Bublé se dit ému de voir le pays se réunir à nouveau pour une manifestation de solidarité, cette fois au cœur de la pandémie de COVID-19.

Victoria Ahearn
La Presse canadienne

Le chanteur de jazz-pop de Burnaby, en Colombie-Britannique, a pris la parole lors d’une conférence de presse virtuelle depuis son domicile pour l’émission spéciale multiplateforme de dimanche intitulée « Stronger Together-Tous Ensemble ».

Michael Bublé fait partie de quelques dizaines d’artistes qui devraient participer à l’évènement de 90 minutes, incluant les personnalités du Québec Céline Dion, Charlotte Cardin, Georges St-Pierre, Sam Roberts, ainsi que Marie-Mai, qui était également de la conférence de presse virtuelle de vendredi.

Marie-Mai a dit vouloir apporter un peu de chaleur et de lumière aux gens, et surtout célébrer les personnes qui travaillent en première ligne. Elle a aussi souligné les habitudes bousculées en ces temps de confinement.

« Je profite de ma fille, de ma famille comme jamais, c’est sûr et certain que c’est quelque chose que j’espère qui va durer après la pandémie, j’espère qu’on va garder cette conscience-là, qu’on va essayer de vivre d’une façon un peu plus équilibrée », a affirmé la chanteuse.

L’évènement vient en appui à une campagne de 150 millions pour les efforts de Banques alimentaires Canada pendant la crise de la COVID-19.

De nombreux radiodiffuseurs canadiens-anglais et français diffuseront l’émission sur des dizaines de plateformes de télévision, de service en continu et de radio.

Michael Bublé a fait valoir que l’évènement survient une décennie après avoir vu le pays « se rassembler, et tous les artistes et athlètes, pour organiser des Jeux olympiques parmi les plus remarquables jamais vus ».

Il a dit être ému de voir « toutes ces personnes incroyablement talentueuses » se rassembler et reprendre le flambeau.

« Pour moi, c’est vraiment émouvant de voir que 10 ans plus tard, dans des circonstances très différentes, notre pays va montrer une fois de plus son courage – et nous allons montrer au monde ce qu’est la grande puissance canadienne et à quel point le pays est résilient et plein d’amour », a-t-il déclaré.

Également comme artistes de la scène musicale à l’affiche figurent Justin Bieber, Shania Twain, Alessia Cara, Bryan Adams, Jann Arden, Sarah McLachlan, Buffy Sainte-Marie, Barenaked Ladies, Arkells, Sofia Reyes et William Prince.

Parmi les autres célébrités attendues de leur domicile, il y a Ryan Reynolds, Mike Myers, Margaret Atwood, Geddy Lee, Daniel et Eugene Levy, Catherine O’Hara, Jason Priestley et Howie Mandel.

Anne Murray pour la Nouvelle-Écosse endeuillée

Les organisateurs ont annoncé vendredi que la star de l’opéra Measha Brueggergosman et la chanteuse Anne Murray seront aussi de la partie, cette dernière devant évoquer la récente tuerie dans sa province natale de la Nouvelle-Écosse.

« Sa voix forte, lorsqu’elle parlera aux gens de la Nouvelle-Écosse, semblait tout simplement la bonne chose à faire », a affirmé Lindsay Cox, vice-présidente principale et productrice exécutive chez Insight Productions, qui a collaboré avec Bell Média et CBC/Radio-Canada pour concevoir et produire l’évènement.

Les diffuseurs participants comprennent Bell Média, CBC/Radio-Canada, Corus, Groupe V Média, Rogers Sports & Media, ATN, APTN, Blue Ant Media, Wild Brain, Hollywood Suite, NTV, OUTtv, Stingray, Super Channel et Unis TV.

Peu d’artistes francophones ?

Questionnée sur les critiques selon lesquelles il n’y a pas assez d’artistes francophones dans la programmation, Mme Cox a noté que l’évènement était à l’origine une production pour le Canada anglais, mais qu’il est ensuite devenu quelque chose de plus grand.

Elle a évoqué le fait que Céline Dion et Marie-Mai doivent faire des présentations en français, et qu’il y aura des « récits » du Québec comme de partout ailleurs au pays.

Les Canadiens qui le peuvent sont invités à faire un don à Banques alimentaires Canada en association avec la diffusion.

Tania Little, agente principale du développement et des partenariats de Banques alimentaires Canada, a dit avoir constaté une augmentation du nombre de personnes utilisant leurs services pendant la pandémie.

En même temps, ils ont vu une baisse considérable du nombre de bénévoles, en grande partie parce que beaucoup d’entre eux sont plus âgés et vulnérables.