Le week-end est à nos portes. Quoi faire ? Nos journalistes vous présentent leurs suggestions.

La Presse

Théâtre

Shakespeare-in-the-Park Ce n’est pas parce qu’on joue des classiques de Shakespeare qu’on doit faire l’impasse sur la parité. La compagnie anglo-montréalaise Repercussion Theatre l’a compris (elle !) et se fait un point d’honneur de confier une bonne moitié des rôles de la pièce Measure for Measure à des femmes, alors que l’équipe créative est essentiellement féminine. Et c’est sans compter la place faite à la diversité au sein de sa distribution. Sa tournée des parcs de Montréal avec ce spectacle présenté en anglais (mais qui peut être suivi en français grâce à une application web) se poursuit jusqu’au 11 août. — Frédéric Murphy, La Presse

Arts visuels

PHOTO FOURNIE PAR UNDER PRESSURE

Une œuvre de Virginie Kypriotis, qui figure parmi les artistes de l’expo Can You Sneak It ?, sur le mouvement sneaker dans la culture urbaine, présentée au 201, rue Sainte-Catherine Est, du 8 août, 17 h, au 11 août.

Under Pressure 2019 Le 24e festival de culture urbaine Under Pressure débutera mercredi au centre-ville de Montréal, rue Sainte-Catherine, entre les rues Saint-Dominique et Sainte-Élisabeth. Au programme, la rituelle production de fresques sur une dizaine de murs (avec quelque 35 artistes graffeurs d’ici et d’ailleurs), des prestations musicales, des compétitions de street art et de danse urbaine, des tournois de basketball, des expos, des conférences et des activités pour les enfants. L’événement culminera avec le « méga block party », le samedi 10 août, avec en vedette un pionnier du hip-hop canadien, Maestro Fresh Wes. Du 7 au 11 août. Consultez le site du festival (en anglais) — Éric Clément, La Presse

Dave Heath à Ottawa Une petite virée à Ottawa ? Ne manquez pas l’exposition photographique consacrée à Dave Heath (1931-2016), présentée au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC). Artiste autodidacte américano-canadien, Heath a documenté avec une grande sensibilité la condition humaine avec ses photos de rue et ses portraits pris aux États-Unis dans les années 50 et 60, puis au Canada dans les années 80 à 2000. Multitude, solitude. Les photographies de Dave Heath, au MBAC, à Ottawa, jusqu’au 2 septembre — Éric Clément, La Presse

Cinéma

Easy Rider Jusqu’au 1er septembre, le Théâtre Outremont présente Les films de notre vie, une rétrospective de films de répertoire allant des années 20 à nos jours. Ainsi, ce week-end, on pourra voir ou revoir les œuvres The Virgin Suicides, La horde sauvage, Perfect Blue, Le château dans le ciel, L’ange bleu et… Easy Rider. Réalisé par Dennis Hopper et le mettant en vedette aux côtés de Peter Fonda et de Jack Nicholson, ce classique du cinéma américain se veut un road movie dans une société démystifiée et hostile, mais où la quête de la différence et de la liberté est encore possible. Au Théâtre Outremont, le dimanche 4 août, à 19 h 45 — André Duchesne, La Presse

Multidisciplinaire

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Le chanteur Antony Carle

Festival SOIR Bien campé dans l’underground tout en restant très branché sur le quartier qui l’accueille (Rosemont–La Petite-Patrie, en l’occurrence), le festival SOIR s’éclate cette année en 27 lieux de la rue Beaubien, en pleine ébullition. Parmi les nouveautés de cette quatrième édition, on compte l’inauguration d’un espace extérieur, ainsi qu’un « bal de finissants » à l’église Saint-Édouard rythmé par de la musique des années 2000. La jeunesse est reine au sein de ce programme partagé entre arts visuels, arts vivants, musique et cinéma. Du 8 au 10 août. — Frédéric Murphy, La Presse